©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
Il y a de nombreuses pratiques candaulistes, elles sont diverses et variées, et chacun peut vivre son candaulisme comme il l'entend selon sa convenance. Profitez de cette zone du forum pour échanger sur ces pratiques, de la plus simple à la plus poussée, de ce qui se fait ou ne se fait pas :)
#2514825
Bonsoir, et merci à tous ... Vous êtes très aimables ...

J'écris souvent très tard car je dois être discret : Lya ne sait pas que je suis en train de vous raconter notre vie de couple ... Et je sais qu'elle m'en voudrait si elle l'apprenait. Par ailleurs, je dois être prudent aussi vis à vis de nos filles. Ce serait terrible pour elles si elles apprenaient que leur mère ne les a pas conçues avec moi, ou simplement si elles se rendaient compte qu'elle a tant de partenaires de jeux ! Surtout que Télia et Moana sont capables de tout comprendre, et qui sait même Tamara ? A notre époque les gamines sont bien plus au courant des choses du sexe !

Revenons à Lya et Jérémy ...

Ce dernier est persuadé que si mon kiki est aussi petit que Lya lui a décrit, je ne devrais pas m'apercevoir de la pénétration de son vagin par sa propre bite, pas énorme au demeurant ... Il insiste donc :
- Lya, on a tout fait à l'envers ...
- Comment ça ?
- Hé bien, en général on commence par des bisous et des caresses, puis des jeux de langue et de bouche, si la nana est OK, parfois elle apprécie de faire une pipe, et puis beaucoup plus exceptionnellement, elle se fait enculer ! Dans notre cas, tu m'as sucé, on a fait des papouilles, je t'ai enculée, et on n'a même pas fait l'amour classiquement !
- S'il te plaît, ne dis pas "enculée" ... Je ne veux pas que tu m'appelles ainsi ...
- Mais pourtant tu as aimé, non ?
- Ouiiiiii j'ai adoré et je veux le refaire, mais j'ai honte du mot. Je préfère dire que tu m'as prise par le petit trou, s'il te plaît ...
- Bien Madame ... Sois heureuse, ton petit trou me plaît beaucoup, et pas que pour y mettre la bitte ! J’adore te le lécher .... Miam...
- Quand tu me l'a fait la première fois, j'étais très gênée ... Déjà le doigt ...
- Pourquoi gênée ? Si tu aimes ...
- Ben j'ai eu peur que tu aies une mauvaise surprise ... Cela aurait été trop horrible ! Surtout avec la langue ! Berkkk, beurkkk !....
- Hihihi... Non voyons, je ne dis pas que c'est impossible, mais tu sais, en mettant le doigt, je savais que ... la voix était libre ! Et j'ai adoré te lécher là. Vraiment.
Moi aussi, je n'imaginais pas que l'on puisse ressentir des choses par le derrière ! C'est trop bon, et j'aurais aimé que tu t'enfonces plus profond ...
- Moi aussi ! Mais je n'arrête pas de te répéter que j'en ai une petite et fine ... C'est la vérité, tu sais !
- Bah on voit bien que tu n'as pas vu le kiki de Pascal ! Si seulement il pouvait être aussi gros en érection que ta bitte au repos ...
- Si elle est si petite, pourquoi tu ne lui demandes pas de t'enc... euh, de te prendre le petit trou ? Tu n'aurais pas mal !
- Mais non ! Jamais ! Déjà il ne pigerait pas que j'ai cette envie, moi qui n'ai jamais accepté ce genre de truc ... Et puis il risquerait de se douter qu'il n'est pas le premier ... Enfin, entre nous, il me semble qu'il est trop court et pas assez raide pour y arriver ... De toute façon, il éjaculerait avant d'y arriver, peut-être même rien qu'à l'idée de le faire ...
- Purée, tel que tu en parles, je pense qu'il ce qu'on appelle un micropénis, mais en plus il doit être éjaculateur précoce ou un truc comme ça, limite impuissant, ton mari, non ?
- Pas facile à admettre mais je pense que tu as bien résumé. C'est pour ça que je n'ai jamais joui que par sa langue. Et en prévision de ce qui pourrait arriver entre toi et moi, et aussi parce que ça ne sert à rien, je lui ai suggéré de ne plus jamais me pénétrer sans que je lui demande, je ne lui laisse que la langue ... Ce sera moins vexant pour lui comme pour moi !
- La vache, tu es dure avec lui ! Mais tu me donnes plein d'espoir, du coup ... Et lui ? comment trouveras t-il son plaisir ?
- Ma main, enfin, honnêtement, le pouce et l'index suffisent, mais franchement le plus souvent ce sera SA main, parce que je n'y prends pas plaisir. Son kiki ne m'excitait déjà pas beaucoup mais depuis que je connais ta bitte ... Je ne le supporte plus vraiment (son kiki, pas lui).
- C'est pas sympa en effet mais pourquoi tu resterais avec lui alors ?
- Parce qu'on s'aime très fort !... Il n'y a que sexuellement qu'il n'est pas au top. Nul, quoi. Mais il est si gentil ... Même avec toi, tu l'as vu ...
- Oui je reconnais, c'est un gars bien, et j'ai même des scrupules ... Mais bon, je ne le vole pas beaucoup puisqu'il ne t'apporte rien ... C'est délicat, je ne voudrais pas le blesser.
- Il est tellement confiant qu'il en serait même naïf ! Je ne pense pas que l'on ait des raisons de s'inquiéter ...

Pendant ce long échange, tous les deux se caressaient, allongés sur notre lit ... Lya, penchée sur le pénis de Jérémy, l'examinait sous toutes les coutures ... Ce petit jeu avait provoqué une belle érection, et excité Lya ... Jérémy s'aperçut vite que sa pépette était toute luisante ... il ne résista pas et se mit à la caresser de plus en plus précisément, tout en lui butinant le clitoris ...Lya était comme en transes ... Il en profita pour lui introduire trois doigts dans le vagin, l'un après l'autre, le plus profond possible et les écarta même pour élargir le passage ...
Lya était trempée, et appréciait tellement qu'elle le supplia :
- Encore, enfonce encore, plus loin !...
- Mais je ne peux pas plus ...
- Alors mets-la moi, je t'en prie ! Baise-moi ! Baise-moi !
Jérémy n'en attendait pas tant et s'empressa d'obéir ... Lya avait les jambes relevées, il les replia en les écartant, adoptant sans le savoir ma posture favorite, et posa son gland sur la pépette toute mouillée, en écarta légèrement les lèvres, et délicatement, pénétra Lya ... Celle-ci soupira en comprenant que son amant la pénétrait enfin et souleva son bassin brutalement pour inciter Jérémy à ne pas la ménager ... Ayant reçu le message, il se mit à la pilonner de toutes ses forces ... Ayant déjà éjaculé une première fois dans son petit trou, il se sentait prêt à résister longtemps. Lya jouit violemment, comme si elle se délivrait de quelque chose qui l'inhibait ... Jérémy ralentit son rythme, puis sortit doucement de Lya, et la guida pour s'installer à quatre pattes ...
- Tu vas encore me ...prendre le derrière ?
- Non, laisse-toi faire ...
Et il la pénétra en levrette, repartit pour une chevauchée violente, et Lya m'a raconté qu'elle était impressionnée et excitée d'entendre et sentir claquer ses testicules sur son pubis, chaque fois qu'il s'enfonçait à fond ... Elle finit par jouir encore plus fort que la première fois, et Jérémy, n'y tenant plus, l'accompagna en la garnissant de sperme, à une profondeur que je ne connaissais pas.
- C'était trop bon ! Et je t'ai bien senti gicler en moi, je n'avais jamais senti cela. C'est trop bizarre ! J'ai cru sentir chaque jet ! Et j'ai ton sperme en moi, des deux côtés ! J'adore ! Tu sais c'est ma première levrette !
- Ah bon ?
- Ben oui, on a souvent essayé mais ça ne va pas .. .Son kiki rentre un peu mais dès que Pascal fait un mouvement, ça ressort ! Et puis toujours pareil, trois ou quatre fois comme ça et schplaf ! c'est fini !... Et même pas dedans ! Tout coule le long de ma cuisse !...
- Vous avez vraiment un problème, tous les deux ! Parce que toi, tu fonctionnes bien !!! Je n'en reviens pas de la puissance de tes orgasmes ! Apparemment, tu apprécies la différence de taille ... Je me demande ce que ça donnerait avec une bitte de taille normale ?
- Oh mais arrête de dire ça, elle est normale, ta bitte ! Pour toi c'est comment une "normale" ?
- Disons que la fourchette se situe entre 12 et 18 ... Tu vois, je suis vraiment tout en bas !... Pour moi une moyenne c'est environ 14 ou 15 ... Et en diamètre, tu as vu aussi, je ne fais que 3 cm. Pour moi, la moyenne se situerait entre 3,5 et 4 ... Mais bon, il n’y a pas de norme exacte, hein ... Le principal est que tout fonctionne bien. Je ne me plains pas. Mais je suis rentré tellement facilement en toi que je sais que tu peux te permettre une très belle bite, hihi...
- Pffff, c'est malin ! Je m'en fous, tu m'as donné plus que je ne n'ai jamais reçu. Je n'en suis pas remise ... Mais je t'avoue que je serais curieuse de VOIR une autre bitte pour me faire une idée de ce que tu me dis. L'idée magique : être invisible dans un vestiaire de mecs et pouvoir voir et toucher tout ! Je suis coquine hein ?
- Oui très coquine ! Mais tu sais, nous les mecs, sommes tous des cochons ! Tu demandes à une fille de faire voir, tu prends une baffe : Tu demandes à un mec, il déballe aussitôt !
- Ah oui ? Il faudra que je tente un jour, pour rire ... Je plaisante ...

Après toutes ces émotions, Jérémy guida Lya pour une recette, ce qui était prévu. Puis il repartit se préparer pour son boulot, et Lya s'occupa à remettre de l'ordre dans l'appartement, et à cuisiner pour le soir la fameuse recette.
A mon arrivée, j'ai trouvé Lya toute nue, chauffant le repas ! De suite, elle m'a entrepris en me disant qu'elle avait eu envie de sexe toute la journée...
- Jérémy est passé ?
- Oui oui, il a passé la matinée avec moi, et c'est lui qui m'a guidée pour préparer ce repas.
- Hé bien, j'espère que tu étais habillée mieux que ça ?
- Hihi !... heureusement ! Bon, je ne te cacherais pas que je n'avais pas de culotte, tout comme l'autre jour, mais j'avais ma nuisette bleue, tu vois ?
En fait, c'était des bêtises, puisqu'elle était nue et qu'ils avaient passé leur temps surtout à faire l'amour ...Mais cela l'amusait de me faire enrager ...
- La bleue ciel ? Mais Lya ! On voit à travers et elle t'arrive juste sous les joues de fesses ! C'est plus érotique encore que toute nue ! il a réagi comment ?
- Bah normal ... tu sais on a été surtout debout côte à côte ... En tout cas il n'a pas fait de commentaires ...
- Vous ne vous êtes pas assis un instant ?
- Si pour un café à son arrivée, puis quasiment pas ...
- Il a vu ton cul ou ta pépette, j'en suis sûr !
- Bah écoute, il n'a pas réagi. Donc pas d'affolement ... C'est un copain, voilà ...
Moi j'étais tellement excité à l'idée qu'elle se soit ainsi exposée que je n'en pouvais plus ! Je l'ai arrachée à sa cuisine et emmenée dans la chambre ...

Et la suite, bientôt ...
Bonne nuit (mes parents sont repartis, j'entends Lya, il faut que j'aille leur dire d'être plus discrets, pour les filles) ...
zztop, FB57, quinquadirectif et 9 autres a liké
#2515028
Bonsoir ...
Merci merci merci merci à vous de me permettre ainsi de m'exprimer. C'est un peu comme une séance avec un psy (jamais fait mais j'imagine) ... Kikoo79,je comprends ton impatience et je ne manquerai pas de raconter cette phase si importante, croustillante, et ... choquante (pour certains, sûrement) ! Je prends beaucoup de temps pour la période actuelle parce que je ne fais que relater comme l'a fait pour moi Lya voici 3 ans. D'ailleurs je dis des bêtises, le temps file tellement vite ! C'était en 2017, donc ça fait 4 ans ! Pardon pour cette imprécision. Patience, cette période où elle se dévergonde est tellement importante aussi ... Et elle comporte des anecdotes si croustillantes ! J'ai même une certaine appréhension à les raconter, car je vais vraiment passer pour un naïf total ! Quand je repense à tout ce qu'elle a fait "sous mon nez", et sans que je ne vois rien !... En attendant, la nuit dernière, je ne sais pas exactement ce que lui ont fait Bertrand et Loïc mais elle n'a pas été discrète du tout ! J'ai dû intervenir pour calmer le jeu sinon nos filles risquaient de se poser des questions ... Du coup, les amis et moi avons réintégré nos chambres respectives plus tôt que prévu, pour éviter un scandale. Cela m'a fait tout bizarre de rejoindre Lya dans notre lit, en sachant qu'elle venait de faire l'amour avec eux. Elle en a profité pour faire un petit jeu qu'elle adore pratiquer depuis que je suis au courant de tout. Mais ça, je vous le raconterai plus tard, lorsque j'arriverai à cette étape ...

J'ai donc emmené Lya, nue et excitée, dans notre chambre ... Je l'ai jetée littéralement sur le lit, et me suis laissé tomber sur elle pour la couvrir de baisers, et de caresses ... Après quoi, j'ai respecté notre petit rituel, et je l'ai butinée pour lui donner un petit orgasme, tout en douceur. J'ai bien eu l'impression que sa pépette avait un goût légèrement différent qu'à l'habitude, mais sans plus. Ignorant que Jérémy l'avait remplie de sperme derrière et devant le matin même, après qu'elle ait joui ! Je continuais à la lécher doucement pour la ramener au calme et je lui dis quand même :

- Ta pépette a un petit goût spécial, aujourd'hui ...

Lya s'affola un peu car elle avait pourtant pris la précaution d'une bonne douche, en insistant sur les zones sensibles ...
- Ah bon ? Comment ça ?
- Je ne sais pas, je ne peux pas définir, mais quand j'enfonce bien la langue et que te tète, je sens un petit goût bizarre ...
- Tu crois que j'ai un problème ? C'est dégoûtant ? Tu n'aimes pas ?
- Hihi ! ... non, au contraire, c'est plutôt agréable, je te dis, indéfinissable, pas mauvais ... J'ai dû te déclencher quelque chose quand tu as joui, je ne sais pas ... Tu as des ressources insoupçonnées ... Vraiment j'aime bien.

Lya se calma mais réalisa que le sperme giclé puissamment au fond du vagin et en quantité, peut échapper à la douchette passée à l'entrée de la vulve, et ressortir longtemps après le rapport ... Elle se promit de faire attention à l'avenir.
Puis pour détourner l'attention, elle me prit en main pour me récompenser et me fit jouir à mon tour. Cela fut très rapide, comme toujours. En voyant le petit jet tout fin sortir et les quelques gouttes qui suivaient, formant une petite flaque opalescente sur mon pubis, Lya se dit que vraiment, je devais avoir un problème pour ça aussi, si tous les hommes éjaculaient comme Jérémy. En effet, je ne donne vraiment pas beaucoup. La petite flaque translucide faisait la taille d'une pièce de monnaie, pas plus ... Et en jouant avec Jérémy, elle avait bien senti ce qui giclait en elle, sans compter qu'en lui faisant une pipe, elle avait dû avaler une bonne quantité ! Elle se promit de masturber Jérémy pour comparer, voir comment ça fait quand il gicle sur son ventre comme je venais de faire ...
Après, nous sommes allés prendre notre douche ensemble, en nous savonnant mutuellement, tendrement.
Puis Lya me proposa de goûter au repas préparé avec l'aide de Jérémy, qui s'avéra excellent.

Le lendemain, Jérémy la rejoignit en fin d'après-midi, pris par son job ...Lya l'attendait impatiemment et lui raconta notre conversation et notre rapport de la veille au soir. Jérémy s'affola un peu :

- Houlà ! Il aurait pu nous griller ! Alors si je comprends bien, il a eu le goût de mon sperme ?
- Oui ! Et le plus marrant, il a aimé le goût "différent" de ma pépette ! Ne t'inquiète pas, j'ai bien compris et je ferai attention, mais bon, puisque ça ne le dérange pas ... Pas d’inquiétude ...
- Fais quand même attention quand tu te douches à bien tout faire ressortir en t'enfonçant un doigt ; il peut y en avoir beaucoup au fond, tu sais ... Il y a une différence entre "un petit goût différent" et carrément une quantité qui coulerait !
- Je ferai attention, promis. En attendant, il est tard, Pascal ne tardera plus ... On le fait ?

Il était 18h15 et j'arrive à 18h30 ! Un peu affolés, les deux tourtereaux ne perdirent pas de temps et après un baiser fougueux, Jérémy fit prendre appui à Lya sur la table de cuisine, lui releva le bas de son t-shirt, et la prit comme ça, en levrette ... La situation périlleuse les excitait tous les deux et ils jouirent ensemble, très vite, très fort. Au moment même où Jérémy éjaculait au fond du vagin de Lya, j'arrivais !

Ils ont eu le temps de reprendre une attitude correcte et je n'ai rien surpris de choquant. En revanche, Lya était très ennuyée car Jérémy ne s'étant pas dispersé, et n'ayant rien fait depuis la veille au matin, lui avait mis une sacrée dose ! Et elle sentait que ça commençait à couler ... Panique ! Voyant son trouble, déclinant mon offre de dîner avec nous, Jérémy prit congé assez rapidement, indiquant qu'il était juste passé faire un coucou rapide (!) et prétextant un rendez-vous ...

Le temps que je me mette à l'aise (j'arrive toujours en tenue militaire), Lya fila à la salle de bains en me disant qu'elle avait bien transpiré en faisant du sport un peu avant l'arrivée de Jérémy, et se mit sous la douche. Je l'y ai rejointe peu après, afin de profiter de son corps, et bien sûr, ça a dérapé ... Lya était réticente, venant de prendre son plaisir, mais ne pouvait refuser sans éveiller des soupçons. A peine séchés, nous avons traversé le couloir et gagné notre lit. Aussitôt, Lya m'a fait un beau cadeau car elle m'a pris dans sa bouche, sans bouger, pour ne pas que j'éjacule. J'ai réussi à me retenir mais c'était limite, limite ! Puis je lui ai dit que j'allais la faire jouir avec ma langue, comme convenu entre nous, et que j'adore faire, d'ailleurs ... Je m'apprêtais à joindre le geste à la parole, quand elle m'a stoppé net ! Elle s'inquiétait de la suite des opérations, vu qu'elle n'avait pu suivre le conseil de Jérémy pour la douche, car je l'avais rejointe trop vite ! Elle était certaine de ne pas être "nette" ...

- Attends ! D'abord, je veux bien que tu me pénètres ...
- Oui mais tu sais bien que je ne tiendrai pas une minute, surtout après avoir eu la chance que tu me prennes dans ta bouche !
- C'est pas grave, j'ai envie que tu le fasses dans moi. Exceptionnellement ...

Très futée, Lya !... En me faisant éjaculer en elle, elle brouillait les pistes !

- Si tu veux, j'adore, mais tu seras frustrée, non ?
- Pas si tu viens me lécher après ? Tu sais comme l'autre jour ...Mais j'ai envie que tu viennes dans moi, pour vérifier si vraiment tu sens quelque chose ou pas, si tu touches les bords, quoi ... On en avait parlé ...

En effet, Jérémy ne l'avait pas ménagée, et une demi-heure plus tôt, son pénis était encore dans le vagin de Lya ! C'était risqué, mais au moins, si je ne me rendais compte de rien, c'était gagné ! Elle pourrait le faire tant qu'elle voudrait !

- Avec plaisir, mais ça ne te dérangera pas que je te lèche après avoir éjaculé en toi ?
- Ah bah non ... Pas du tout ! C'est toi qui lèche, pas moi ! hihihi...
- Hé ! Tu exagères, Tous les gars ne feraient pas ça, tu sais !...

Je ne voulais pas lui dire, ayant un peu honte de l'avouer, mais l'idée de récupérer mon sperme en elle me plaisait, m'excitait ...
Lya s'est mise à quatre pattes pour que la prenne en levrette, les épaules bien collées au drap, les fesses en l'air au maximum, cherchant inconsciemment une position évitant au sperme de Jérémy de couler. Voyant sa pépette offerte ainsi, les lèvres un peu écartées (par Jérémy) bien roses et luisantes, je ne pus résister et lui mis un coup de langue !

- Hé ! Tu triches !... Tu dois me lécher, mais après !
- Mais tu es trop tentante, et j'aime vraiment ton petit goût, miam ...
- Oui mais viens dans moi, d'abord !

J'obéis, abandonnant sa pépette et je glissais mon petit kiki entre ses lèvres offertes ...

- Alors, tu es dans moi ?
- Ben oui ! Tu ne me sens pas alors ?
- Euh... Non ... Tu es à fond ? Je sens bien ton ventre collé à mes fesses mais pas ton oiseau ... Désolée mon chéri. Et toi, quelle impression as-tu vraiment ?
- C'est trop bon de me savoir dans ta pépette, j'adore ça ! Mais tu as raison, je ne sens pas vraiment, c'est surtout l'idée d'être dans toi qui m'excite.
- Et tu ressens ça tout le temps, je veux dire, ce n'est pas différent aujourd'hui ?
- Bah oui, c'est toujours comme ça. Mais peut-être que tu mouilles davantage aujourd'hui ...

En fait, le reliquat du sperme de Jérémy encore en elle, sollicité par mon intrusion, glissait vers l'extérieur et me donnait cette impression de mouille abondante. Je ne bougeais pas mais Lya s'impatientant, fit un petit mouvement en avant, puis recula d'un coup sec ... Le choc fut trop pour moi et plus moyen de retenir, et j'éjaculais en douceur dans la petite pépette toute rose de ma femme ... Je commençais de suite à débander, bien sûr, et je me suis retiré. J'ai demandé à Lya de se retourner sur le dos pour lui donner son plaisir mais elle refusa :

- Non, glisse ta tête sous moi ... J'ai envie comme ça ...

J'ai compris. Je me suis mis sur le dos, la tête glissée entre les cuisses de Lya, et j'ai empoigné ses fesses pour l'attirer à moi. Elle a posé sa pépette sur ma bouche doucement et a commencé à se frotter d'avant en arrière, pour se masturber ... J'ai alors commencé à la lécher à chaque mouvement en avant de son bassin. Puis elle s'est immobilisée, ses petites lèvres ouvertes sur ma bouche, j'ai enfoncé ma langue et elle s'est laissée aller, appuyant son entrejambe sur mon visage en me demandant de bien la lécher, et de lui sucer son clitoris ... Je m'exécutais avec plaisir ... A chaque aspiration, je sentais un peu de mon sperme me couler dans la bouche, et j'avalais goulûment, comme si c'était Lya qui m'éjaculais dans la bouche ... Je trouvais cela hyper excitant. En enfonçant ma langue au maximum, je réussi même à récupérer une plus grosse quantité, et je fus même surpris d'avoir tant donné ... Entre-temps, Lya se mit à jouir, et je pense que c'est l'une des fois où je lui ai procuré le plus bel orgasme. Elle aussi était surexcitée de me savoir en train d'avaler le sperme de Jérémy en croyant que c'était le mien ... Après quoi, nous sommes restés un peu étendus à nous reposer, puis une nouvelle douche, plus consciencieuse, s'est imposée.
Nous nous sommes ensuite accordé un petit apéritif bien mérité ... Je suis revenu sur nos ébats :

- Alors, cette fois, as-tu senti quand j'ai éjaculé ?
- Bah non ... Comme je dis toujours, je sais que tu le fais, en observant tes réactions mais je ne sens rien en moi. Pourquoi ? Ce n'était pas comme d'habitude ?
- Ah carrément ! Je t'avais vraiment mis la dose, crois-moi !

Naïvement, j'étais fier de mon petit exploit !

- Pardon mais pour moi, rien de spécial, sauf que j'ai bien joui, parce que j'étais excitée que tu me ...nettoies ... Oh c'est bizarre mais ça m'a plu ! Je n'aurais jamais pensé que tu aurais aimé avaler ton sperme !
- Ça ne me viendrait pas à l'idée de l'avaler comme ça, mais le faire quand il ressort de toi, c'est super ! J'aime vraiment ça ! J'ai l'impression que c'est toi qui éjacule ... Oui, c'est bizarre ...

Un petit film plus tard, nous nous sommes couchés, pour un sommeil bien mérité ... Mais chacun ses cogitations : Moi j'étais heureux de pouvoir encore pénétrer occasionnellement Lya grâce à notre petit vice ; quant à elle, notre prestation l'a rassurée totalement sur le fait que ses galipettes m'échapperaient, tant que je ne la prendrai pas sur le fait ...

Dès le lendemain, elle raconta tout à Jérémy qui fut très surpris, et même effrayé de son audace.

- Tu te rends compte ? C'était hyper dangereux ! Mieux aurait valu faire en sorte d'éviter d'avoir un rapport ...
- Impossible, cela aurait été suspect. Ne t'inquiète plus, le danger est passé et maintenant, au moins, on sait que son kiki flotte dans moi suffisamment pour qu'il ne se rende compte de rien. Tu dis que ta bitte est petite, moi je ne trouve pas. Mais même si elle était plus grosse, tu vois, il n'y aurait pas de souci.
- OK tu as raison. Mais j'insiste, j'en ai une petite ! Je te parie que si tu voyais celle de n'importe qui d’autre tu la trouverais plus grosse !
- Pfffff ... Ça reste à prouver, et je ne vois pas comment !
- Oh, sait-on jamais ...

Jusque la fin de juillet, Lya et Jérémy n'ont pas cessé de se voir, chaque jour. Parfois il parvenait à passer matin midi et soir ... Souvent je le trouvais là à mon retour, et il dînait de temps en temps avec nous. Il nous faisait même la cuisine. On a beaucoup sympathisé. C'est devenu un ami. Lya m'a raconté qu'il est arrivé, alors qu'il cuisinait et que j'étais dans le salon, regardant les infos, elle allait voir s'il n'avait besoin de rien et en profitait pour le sucer vite fait ! Je vous assure que je n'ai rien pigé !
En août, parenthèse car nous sommes partis 3 semaines en vacances ...
En septembre, les petites habitudes ont repris tranquillement ...
Lya ne faisait même plus l'effort de mettre une culotte avant mon retour et ne se gênait plus, parfois pour faire certaines choses comme se baisser, ou s'asseoir, sans précautions particulières. Plusieurs fois, j'ai vu le bas de ses fesses et Jérémy était à côté de moi. Impossible qu'il n'ait pas vu aussi ! Mais le comble fut quand elle se pencha en avant pour prendre un plat dans un tiroir et là, sa nuisette est remontée sur ses fesses nues, et on a tout vu, même la fente de sa pépette ! Là, plus de doute ! Jérémy ne réagissait jamais, à tel point que je me demandais s'il n'était pas coincé, ou alors gay, pour ne pas apprécier cette vision plus que sexy, carrément érotique ! J'ai cru bon de réagir moi-même :

- Mais enfin Lya ! Tu pourrais faire attention à ta tenue, quand même ! Jérémy et moi avons tout vu ! Tu vas le mettre mal à l'aise !...
- Mais non, ne t'inquiète pas, il sait ce que c'est, pas vrai Jérémy ? C'est comme si c'était mon frère, il n'y a pas de souci...
- Euh, non non, pas de problème, Pascal, ne t'inquiète pas. Honnêtement, ce n'est pas la première fois que je vois Lya quasi à poil et je la trouve très mignonne, mais je ne suis pas un satyre ! Et puis il fait tellement chaud, ici ...

Bien évidemment, je vous résume les dialogues, je suis déjà assez bavard ... Et résumé ainsi, cela paraît très abrupt, mais en situation, et dans la conversation bien développée, je vous assure que cela s'est bien passé, et tout était plausible et semblait naturel. Suite à quoi, Lya ne se gênait vraiment plus du tout. Elle gardait toujours un vêtement, t-shirt, nuisette, tunique, minirobe légère à la rigueur, mais jamais de sous-vêtements. Et comme disait Jérémy, il faisait très chaud, dans le Sud !

Mi-septembre, toujours en 2003, donc, je suis parti en manœuvres durant 3 semaines.
Pendant mon absence, la situation a évolué d'une manière rapide et imprévue ...

A suivre ...
Ce soir, j'ai écrit tôt, pendant que Lya regardait un replay au salon avec les filles. Les copains ont télétravaillé tard et se sont couchés assez vite ... Je vais rejoindre les filles au salon, puis nous irons au lit aussi. Je suis fatigué, Lya ira plutôt rejoindre les gars tout à l'heure quand les filles seront endormies, ce sera plus discret que de faire des échanges de chambres ...
Bonne nuit, je suis crevé.
A bientôt ...
michpat, xgreg038, Wysiwyg et 11 autres a liké
#2515111
freetoy1000 a écrit :… je vous raconte tout ce que j'ai appris de la bouche de Lya voici 3 ans, et au moment des faits, j'ignorais tout


Merci pour votre récit :D
Nous avons une question : vos enfants ont 12, 14 et 16 ans, et vous avez appris les infidélités de votre épouse il y a seulement 3 ans. Est-ce que, à la naissance de vos enfants, vous pensiez être le père ? Quand avez-vous appris que ce sont d'autres hommes qui ont fécondé votre épouse ?
#2515124
@freetoy1000 Petite bite mais immense talent de conteur ... il faut conserver ces textes et les proposer plus tard aux éditions de la Musardine
j'attends la suite des mille et une nuits et jours de cette coquine si pleine d'astuces féminines
8-) :x
#2515198
Bonjour à tous ...

@michpat : Oui, j'ai été très naïf ... 0=) Quand j'y repense ! Certaines choses étaient tellement évidentes ! Vous serez étonné de certaines situations vécues mais le plus amusant est que j'ignorais tout mais au fond de moi j'avais ce désir pour Lya de faire l'amour avec d'autres. Certainement à cause de mon complexe de micropénis :oops: . Je souhaitais qu'elle trouve le plaisir avec un vrai pénis (une vraie bitte) ! On dit que la taille ne compte pas, mais à condition je pense de rester dans des limites raisonnables. Pour elle, la taille ne compte pas tant que cela mais elle a appris à apprécier le fait d'être "comblée". Et le plaisir des yeux n'est pas à négliger non plus !

@RougeDésir : C'est moi qui vous remercie pour l’intérêt accordé. Je demande à tous de pardonner quelques imperfections ou maladresses de style, ou de narration, mais Lya m'a tout raconté il y a donc 4 ans, comme je l'ai rectifié plus haut, et tout ce que je vous relate est le fruit de ses propres révélations, associé à ma plongée dans le passé, pour mettre mes souvenirs en parallèle des siens. Ce n'est pas toujours évident. Et puis, en racontant, on s'emballe un peu et on néglige certains détails, ou l'on est pressé de raconter et on met la charrue avant les bœufs ... Les dialogues sont tous réels, mais évidemment un peu remaniés : Dans la vraie vie, on ne se contente pas de quelques mots, d'une seule phrase ... Et puis les gestes et attitudes, les expressions du visage parlent tout autant et ne sont pas retraçables ici, en si peu de temps. Et puis ... je ne suis pas romancier ! ;) Je vous livre tout ce qui me vient à l'esprit, en essayant de rester chronologique. Pour vous répondre, hors narration, j'ai tout appris en 2017, et nos filles ont bien 16, 14, et 12 ans. Elles sont très mignonnes, et ressemblent bien à leur maman ... Le plus amusant est que la plupart des gens trouvent qu'elles me ressemblent beaucoup ...

@FB57 : C'est gentil car lorsque je me relis, (toujours après publication, jamais avant) je me dis que ce n'est pas très académique !

@masseursensuel : Je suis naïf aussi dans ce domaine car je ne connais pas "la Musardine". Je viens d'aller voir sur Internet. OK. Bon, je n'ai pas cette prétention ! Pour Lya, c'est vrai que c'est une coquine pleine d'astuces ! Mais c'est fou à quelle vitesse elle a développé son attirance pour le sexe ! Il faut dire à sa décharge (!) que tant qu'elle ne connaissait que mon "p'tit kiki" (comme elle dit), elle ignorait l'étendue de son potentiel en la matière ! Et elle s'est bien rattrapée ! :o


Je profitais d'un instant calme pour vous répondre. Je reviens ce soir (si possible) pour vous raconter la suite (nous en sommes toujours à septembre 2003 !).
nacra29, RougeDésir, michpat et 4 autres a liké
#2515213
Bonjour,
tout d'abord, félicitations pour votre récit, très captivant, excitant, ensorcelant.
Une petite question, dans un de vos précédents posts, vous dites que vous hébergiez vos deux amis et vos parents.
Vos parents, sont-ils au courant de votre statut.
Je vous demande car pour moi , ma belle-mère sait que je suis cocu, soumis et candauliste.
Mais elle est comme sa fille, elle a beaucoup trompé son mari qui n'a pas supporté et a divorcé. Elle s'est remis avec un autre homme pour la sécurité, mais insignifiant, chauve bedonnant et candauliste aussi.
michpat, Monsieur a liké
#2515286
Bonsoir,

@can21 : Merci beaucoup .... Votre couple semble très plaisant ... Nos deux amis sont avec nous pour 15 jours. Ils télétravaillent chez nous, plus sympa qu'à Paris. Ils occupent une de nos deux "chambres d'amis" située un peu à part, dans laquelle se trouvent deux lits en 90, qui peuvent en faire un en 180. Ils n'étaient pas des "amis réguliers" de Lya mais en revanche de très anciennes connaissances communes, et cela ne fait que trois mois que le cap a été franchi avec eux, un peu par hasard (comme souvent). Mes parents étaient avec nous juste pour ce week-end, pour permettre de se voir un peu entre générations, d'autant qu'ils ont pu se faire vacciner. Et pour eux, une chambre voisine de la notre. Ils ignorent tout de notre mode de vie, qui je pense, les choquerait beaucoup. Quant à mes beaux-parents, les contacts sont moins fréquents, et ils ignorent tout également, surtout qu'ils ont été très stricts dans l'éducation de Lya, arrivée vierge et innocente à moi en 2001, au 21ème siècle, quand même ! J'ai hâte d'avancer dans mon récit, mais je ne veux pas brûler les étapes. Patience ... Confidence anticipée, je ne me sens pas vraiment cocu et soumis. Je pense que tout ce qui s'est passé, je le souhaitais au fond de moi, et cela s'est réalisé, sans moi certes, mais quelque part, c'est très excitant. Quand Lya m'a tout révélé, j'ai pris un plaisir rétrospectif à me remémorer certains événements que j'avais vécus sans savoir, sans voir ...

@nacra29 : Je m'y remets, promis ... En revanche ne comptez pas sur moi pour le triolisme, Madame serait déçue, je pense !

Alors, on retourne maintenant en septembre 2003 ... Et donc, je partais à l’époque pour 3 semaines de manœuvres. Pour les profanes en matière militaire, il s'agit d'une période d'exercice sur le terrain, en général dans un camp, en l’occurrence, loin de chez nous. Durant cette période, je ne communiquais avec Lya que par téléphone, depuis une cabine, car il n'y avait aucun réseau (il faut dire que ce n'était pas aussi bien développé que maintenant). Je l'appelais donc tous les 2 soirs.
Avant mon départ, nous avions fait un petit repas avec Jérémy, et je lui avais demandé de s'occuper de Lya, au cas où elle aurait eu des besoins, ou un problème en mon absence. Et je les avais même incités à se voir, à faire du sport ensemble, ou leur passion commune, la cuisine, car je ne voulais pas que Lya s'ennuie ou soit dans l'embarras. Lya avait fait semblant de se rebeller, en prétendant ne pas avoir besoin d'un chaperon, même si c'est un très bon ami, et qu'elle était capable de survivre ! Et Jérémy lui, m'avait assuré de son soutien à 100%. En réalité, je suis parti un lundi matin à 6h30, comme d'habitude, et à 8h, Jérémy arrivait avec son sac et s'est installé à l'appart' pour les trois semaines !
Pour eux, c'était comme une lune de miel ! Il devait bien entendu aller bosser pratiquement tous les matins et, ou, les après-midis, mais ils avaient pour eux toutes les nuits, et se voyaient beaucoup aussi la journée ... Évidemment, Lya vivait nue sans retenue, et ils passaient leur temps à faire l'amour de toutes les façons possibles ! Et sans rechercher forcément la jouissance, ils adoraient se surprendre par un acte imprévu. Par exemple, si Lya se trouvait penchée en avant et que Jérémy passait par là, il la prenait par surprise, et s'agitait un peu en elle avant de la redresser et de la laisser vaquer à ses occupations. Elle avait toutes les peines du monde à faire son ménage ! Jérémy s'excitait terriblement dès qu'il voyait son petit trou et sa fente offerts lorsqu'elle se baissait pour faire les poussières sur un meuble bas, sans compter qu'alors, ses seins pendaient et s'agitaient ... Ils sont plutôt du genre moyens et pointus, assez fermes, mais penchée comme cela, forcément ... Le truc de Lya, c'était de surprendre Jérémy en prenant sa bitte dans sa bouche, par exemple alors qu'il était debout en train de cuisiner ... Elle le suçait un petit peu, puis l'abandonnait. Elle aime bien mordre, aussi ... J'en sais quelque chose !!!
Et donc, tous les deux soirs, vers 21h, je l'appelais. Ce que j'ignorais, c'est que Lya exigeait de Jérémy d'être présent pendant les appels, et alors que Lya et moi simulions de faire l'amour au téléphone, elle le faisait pour de bon avec lui ! Elle me décrivait tout ce qu'il lui faisait en me laissant imaginer que c'était moi l'acteur ! Le comble, un soir, elle m'a demandé de l'enculer ! En utilisant ce mot ... C'est bête mais j'ai réagi comme si c'était réel, et je lui ai objecté qu'elle n'aimait pas ça et que ça lui ferait trop peur ...

- Ce n'est pas grave, on fait semblant ... Vas-y ! Prends mon petit trou ! Profite bien car en vrai, tu ne pourras jamais ! Interdit, pour toi !

Et moi ... Limite à me masturber dans ma cabine, je m'imaginais sodomiser ma femme, alors qu'elle était vraiment en train de se faire enculer ! (Excusez l'expression mais c'est plus démonstratif)... Ce que je n'avais pas analysé sur le moment, c'est "Interdit, pour toi ! " ... Elle venait de se trahir un peu mais je n'ai pas prêté attention. Un soir, je lui racontais ma journée, et comme je parlais, je l'entendais, comme si elle salivait ... Je l'ai interrogée :

- Tu manges quoi, ma chérie ?
- Une glace ... Elle est trop bonne !

Et je l'entendais sucer, en effet ...

- Une glace à quoi ?
- Oh c'est un magnum au café, mais un peu spécial ...
- Comment ça ?
- Hé bien, il n'est pas tout plat mais cylindrique, et il contient un sirop délicieux, qui coule quand tu finis de sucer la glace ... Mmmmm, p..ar...don... Miam, trop b...on...

Et à ce moment, elle avait du mal à parler et j'entendais bien qu'elle avalait ...
- Ça va ? Tu t'es étranglée ou quoi ?
- Ça va ... Pardon mais j'ai essayé de te parler au moment où j'avalais le sirop, et j'ai été surprise, il y en avait vraiment beaucoup, je me suis un peu étouffée, et je n'ai pas réussi à tout avaler, ça a coulé sur mes seins !

Bien sûr, vous avez bien compris quelle était la nature du magnum de Lya ... Franchement, dans l'ensemble de la conversation, cela m'a paru comme un petit jeu qu'elle me faisait avec sa glace mais à aucun moment je n'ai pensé quelle avait un pénis dans la bouche !

- Coquine, toujours à poil ! Ça t'apprendra à sucer quand je ne suis pas là, coquine !
- Pffff c'est malin ! Tu parles, toi tu passes la soirée avec des potes, moi je suis toute seule ...
- Pourquoi tu n'invites pas Jérémy un soir ? Vous pourriez mater un film ou faire un scrabble ?
- Bah ça me gêne un peu, sans toi ...
- Rohhh, Jérémy, il est un peu de la famille ... Simplement, mets une culotte sinon il va péter un câble ! Le pauvre ...
- Bon, je verrai ... Peut-être ...

Et donc, à chacun de mes appels, Lya faisait des choses avec Jérémy. Elle m'a expliqué que c'était hyper excitant comme situation, et je le crois car moi-même je m'excitais à l'idée de la savoir souvent très dénudée en sa présence, et je fantasmais un peu à l'idée de les savoir tous les deux ...
Toute la première semaine se passa ainsi, et ils étaient insatiables ...
Le dimanche soir, alors qu'ils venaient de faire l'amour une énième fois, Jérémy lui dit même :

- Purée, tu m'as totalement vidé ! Je n'en peux plus !

Et de fait, son pénis était vraiment en berne, tout mou, totalement débandé, comme Lya ne le voyait que rarement. Elle s’amusa à le soulever et le laisser retomber, l'étira, le chiffonna, le mordilla, le suçota ... Bref elle le tripota de toutes les manières mais il ne réagissait plus !

- Hihihi... C'est rigolo ! Comme ça on dirait presque le kiki de Pascal, mais bien plus mou ... Enfin je veux dire quand il bande, hein ...
- C'est fou, ça ... Il n'a pas grand-chose le pauvre, et ... ma pauvre Lya ... Mais tu vois, moi non plus, je n'ai pas terrible, mais je ne me plains pas parce que je sais quand même m'en servir !
- Non, je t'assure, ce n'est pas comparable. OK, je reconnais que tu m'impressionnes moins que lorsque je t'ai vu la première fois, mais il n'y a pas photo ! Tu as une belle bite !
- Il faudrait vraiment que tu en vois une autre pour comprendre, je pense ...
- Ah ban moi je veux bien mais je ne vois pas comment ? Tu imagines ? Bonjour monsieur ... Vous voulez bien me faire voir votre bitte ? c'est juste pour en vérifier la taille ... Pour comparer avec mon amant !...
- Hihihi... T'es rigolote toi ... Mais pourquoi pas ?
- Pfff n'importe quoi !
- N'empêche que si l'occasion se présentait tu ne dirais pas non, pas vrai ?
- Ah ben oui, je me rincerais l’œil, c'est clair !
- OK ... Bon en attendant, je pense que douche et dodo, non ?...
- Ça marche ...

Et la deuxième semaine débuta ...

Je vous raconte demain.
Bonsoir ...
michpat, pierro972, Baikal et 8 autres a liké

Notre boutique candauliste 100% sécurisée