©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
A cet endroit du forum cando, vous pouvez raconter vos récits candaulistes et vos histoires libertines vécues dans le domaine du candaulisme et du cuckold. Racontez à tous les différentes rencontres et exépriences que vous avez faites, les mises en situations, les plans candau avec des hommes seuls, bref, toutes vos petites histoires coquines.
#2557106
Après notre présentation, comme promis je vais vous raconter comment nous en sommes arrivés à..... Aujourd'hui 0=)

Cette histoire débute il y a 6 ans maintenant. Pas notre rencontre ni notre vie de couple! cela fait maintenant plus de 10 ans que nous partageons notre quotidien. Non, la découverte des premiers émois auxquelles nous ne mettions encore aucun nom, si ce n'est celui du plaisirs.

Nous étions en vacances dans le sud de la France en plein cœur de la saison estival, hébergé par de la famille. Des vacances ordinaires, piscine, soleil, plage, promenade le soir sur les marchés nocturnes, visites de villages typiques de l’arrière pays.... Rien de bien transcendant mais le tout vraiment reposant. Nous étions déjà là depuis plusieurs jours lorsque un de mes cousins nous proposa de venir manger avec lui et sa femme avant de sortir boire un verre dans un bar où ils avaient l'habitude de sortir. Bien évidement nous avons accepté cette invitation.

Vers 19h début des préparatifs: douche, maquillage, habillage ( très léger au vu de la chaleur typique du sud du pays). Chouchou avait décidé de porter une petite robe fluide d'un rouge vif, celle-ci lui arrivait à mi-cuisse, elle n'était ni décolleté , ni transparente, mais réellement très fine et terriblement agréable au contact. En dessous elle opta pour le strict minimum minimaliste, un string ficelle et un soutient gorge effet "nude" des plus fin. Elle était, comme toujours, à mes yeux terriblement belle et sexy.... Loulou lui comme a son habitude portait une chemise blanche plutôt moulante et un jean, évidement ,très sexy aux yeux de chouchou lol .

A 20h00 nous voici chez le cousin, comme a son habitude nous fumes extrêmement bien accueilli par lui et sa femme ( très jolie par la même occasion de 10 ans son ainée mais parfaitement bien conservée) Après plusieurs apéros et une très bonne bouteille de vin pendant le repas, nous voici dans un état "euphorique et festif" des plus agréables, le" juste ce qu'il faut" pour être bien sans excès.... 22h30 départ pour le bar où nous avions décidé d'y prendre le digestif.

Après 15 minutes de route nous voila débarquant dans un très joli bar ambiance avec vue sur la mer. Une très belle clientèle plutôt "select" sans être ostentatoire. Nous y sommes reçu comme des VIP, merci à mon cousin habitué du lieu.... Nous voila Installé à notre table, sur de larges banquettes confortables avec vue sur la piste de danse. Nous optons pour une bouteille de rhum vieux histoire de terminer tranquillement la soirée... Au bout de quelques temps la piste de danse se remplie et les corps commencent à se mouvoir en rythme sur une musique à tendance "remix afro oriental", et oui les bon vieux mix "Buddha bar" à la fois soft et entrainant. Les filles partirent danser, enfin l'alcool aidant, elles allèrent enflammer le "dance-floor".

Comme je l'ai dit dans notre présentation chouchou adore danser, et là elle avait trouvé une acolyte de premier choix dans ce domaine... Après 1/2 heures de danse face à face a discuter en se trémoussant, elles commencèrent a danser "collé serré " l'une contre l'autre, je vous rassure, ou vous déçois, rien de "sexuel" plutôt comme 2 vieilles copines de lycée qui ont un peu trop bu et se lâche sur la piste... Bien évidement cela a attiré le regards des hommes qui dansaient autour d'elles, comprenant qu'il y avait du potentiel festif, deux d'entre eux devinrent plus entreprenant, les séparant pour danser chacun avec la sienne.... Et voila qu'en à peine quelques secondes Chouchou se retrouve à danser dans les bras d'un très beau black d'une quarantaine d'année, celui-ci est plutôt musclé, d'un bon mètre quatre-vingt. Elle enchaine les danses dans ses bras. Comme je la comprends, elle qui aime tant danser et moi qui suis aussi doué en danse qu'une vache marchant sur un étang gelé lol .

Je la regarde, mon verre de rhum à la main, la trouvant terriblement belle, sa peau si blanche contrastant avec la peau d'ébène de son cavalier, a ce moment là, une pensée me traverse l'esprit, une pensée fugace, à peine perceptible et sans grande importance: On dirait un couple ! En effet, leurs complicités dans la danse pourrait laisser imaginer qu'ils sont ensemble, lui bouge admirablement bien, il a le rythme dans la peau et il entraine chouchou d'une main de maitre.

La musique ralentie, le rythme s'apaise et la danse devient bien plus langoureuse... Avec sa main gauche il la plaque littéralement contre son torse avec sa main posé entre les omoplates de chouchou. Sa main droite est posé délicatement dans le bas du dos, juste au début de la courbure des fesses de ma moitié, il doit parfaitement sentir la ficelle du string qui descend entre les fesses de chouchou, au vu de la finesse de la robe de ma dulcinée, il doit également ressentir toutes les formes de celle-ci et surtout sa généreuse poitrine plaquée contre son torse... Elle le tient par le cou, son front posé contre sa joue, elle ferme les yeux et se laisse guidé par son danseur, le rythme est envoutant, leurs corps ne font qu'un, je les trouve beaux tous les deux, juste beaux... Pas l'ombre d'une pointe de jalousie (je ne l'ai jamais été) je les regardes en me disant j'ai de la chance d'avoir une si belle femme, je suis heureux de la voir ainsi prendre du "plaisirs" a travers une danse.

Après plusieurs longues minutes d'abandon total, Chouchou semble reprendre "conscience" elle tourne la tête vers moi, certainement anxieuse de voir comment je prends cette situation d'abandon dans les bras d'un autre... Nos regards se croisent, je lui sourie et lui adresse un clin d’œil discret, elle comprends immédiatement que je partage son bonheur de "danse" elle referme les yeux, et il me semble que d'elle même elle se colle encore plus a son partenaire. Celui-ci lui parle à l'oreille, elle sourie, ne dit rien, elle continue à danser.... Après 3 morceaux aux rythmes lent et sensuel la musique s’accélère de nouveau rompant ainsi la magie de ce moment. Leurs corps se sépare, il tient encore chouchou par la taille, celle-ci semble répondre non à une question, elle lui sourie et rejoint notre table pour s'y désaltérer.... Nous n'échangeons pas de mots, juste un regard complice... Nous n'avons pas vu passer le temps, mon cousin et sa femme nous demande si nous voulons rentrer, nous acquiesçons, finissons nos verres et nous voila sur le chemin du retour.

Nous sommes chouchou est moi à l'arrière de la voiture, elle se blottie tendrement contre moi, je suis troublé par son odeur, un mélange de parfum le sien et celui de son cavalier une odeur masculine. Chouchou à passé ses bras autour de ma taille, elle me chuchote à l'oreille qu'elle a passée une merveilleuse soirée, mon trouble augmente, et me voila pris d'une terrible érection, un frisson parcours mon dos, je n'ai qu'une envie la serrer fort dans mes bras pour faire l'amour avec elle.

Quelques minutes plus tard le cousin nous laisse devant la maison familiale où nous dormons, nous rentrons et regagnons notre chambre... A ce moment là, je prend chouchou dans mes bras et la serre fort contre moi, nos bouches s’entrouvrent, nos langues s’emmêlent dans un baiser torride et langoureux. A nouveau une pensée me traverse l'esprit, je suis ce grand black, je ressens ce qu'il ressentait en dansant avec ma femme, en effet je prend conscience que la finesse du tissus laisse tout ressentir, la poitrine gonflé de mon amour contre mon torse, ma main posé dans la cambrure de son dos, la ficèle du string sous mes doigts, j'ai l'impression de ressentir même le grain de sa peau. Elle était comme nue contre lui, cette vision est à la fois troublante et terriblement excitante, l'odeur de parfum de celui-ci se rajoutant par dessus, me voila dans un état d’excitation extrême. Chouchou doit le sentir, et me répond physiquement en me serrant encore plus fort, elle m'entraine sur le lit ou nous tombons l'un sur l'autre, ses mains habiles défont ma ceinture et mon pantalons en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, sa robe passe par dessus sa tête et fini en boule au pied du lit, rejoint très vite par soutien gorge et string .... Nous ressentons tous les deux une tension électrique énorme, nos corps s'unissent, nous ne formons plus qu'un, sans même un préliminaire mon sexe dur comme un roc pénètre la chatte de chouchou lui arrachant un râle de soulagement, je ressens ce crie comme une libération, une délivrance. Mon sexe qui pourtant est de bonne taille, nage littéralement dans un océan de sécrétion. Chouchou mouille comme je ne l'avais encore jamais ressenti. Je calme le jeu, et me retient de la labourer sauvagement ! Je me plaque contre sa nudité, la pénètre du plus profond que je le peux, ma bouche s'approche de son oreille et je lui dit qu'elle est belle et que je suis troublé par cette soirée.... Elle s'écarte un peu pour plonger son regard dans le mien, elle lâche dans un soupir de plaisirs qu'elle aussi est troublé, de nouveau elle plonge sa langue dans ma bouche pour m'embrasser langoureusement, je commence alors un lent, un très lent, va et viens entre ses reins... Son souffle devient râle de nouveau, alors a ce moment là, je ne sais pas encore pourquoi, je lui pose cette question en chuchotant à son oreille : "C'est ton beau cavalier noir qui te trouble à ce point"? J'ai à peine le temps de finir cette phrase qu'elle part dans un merveilleux orgasme, je sens son corps se crisper, les parois de son vagin me comprimer le sexe de manière anarchique, elle est prise de tremblement, elle se libère enfin de toute la tension qu'elle a emmagasiné son plaisirs dur plusieurs secondes et s’achève par un "putaiiiinnnnn" je le conçois peu poétique mais terriblement révélateur du plaisirs qu'elle venait d'avoir...

Je n'ai toujours pas joui, je lui laisse le temps de souffler un peu, je reprends mes va et vient. Elle recommence à gémir doucement , puis me glisse à l'oreille que oui la situation l'a troublé, elle me dit, toujours en chuchotant ,que notre échange de regard complice et mon clin d’œil alors qu'elle dansait avec son cavalier l'avait fait chaviré surtout que celui-ci bandait très fort en la serrant contre lui, elle sentait parfaitement la forme de son sexe en érection contre son ventre... Ces derniers mots eurent raison de moi et je me vidais en elle, dans un orgasme digne des films x... Interminable, violent, dévastateur.... Nous sommes resté un long moment l'un contre l'autre sans rien dire, lentement je me suis retiré de chouchou laissant un flot de sperme ressortir de sa chatte en feu.... Je pense n'avoir jamais autant joui en quantité et en intensité de toute ma vie.... Nous en sommes resté là, nous nous sommes endormies l'un contre l'autre.... Nous nous sommes réveillé le lendemain comme si de rien n'était. Nous n'avons pas reparlé de ce moment troublant ni l'un ni l'autre. Nous l'avons seulement vécu sans y mettre de sens plus profond.

Les vacances se sont terminés, et nous étions d'accord tous les deux, ce furent de très chouette vacances.... Il aura fallu attendre plusieurs mois pour que nous reparlions de ce troublant moment que nous avons réellement partagé avec complicité.... Ce sera la suite de notre histoire dans quelques temps .... :qs:

Pour agrémenter ce récit voici une photo de Chouchou, prise pendant ces fameuses vacances dans le sud.... Elle illustre parfaitement le début de notre histoire... :qs:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Paulettetpolo, cpledu91, diouee et 75 autres a liké
#2559696
Il faudra attendre presque 8 mois pour qu’enfin nous reparlions de cette soirée de vacances et surtout que nous commencions à mettre des mots sur ce que nous avions vécu….
Ce fut lors d’une sortie en tête à tête en mars de l’année suivante… Le temps était plutôt maussade, frais et pluvieux. Nous avions décidé de braver les conditions météorologiques exécrables. Pour l’occasion chouchou était habillée plutôt sexy (sans exagération), petite robe moulante en laine relativement courte, escarpin paire de bas, string et soutien-gorge assorties… Sexy classe ! (Quand je dis relativement « courte » c’est que lorsqu’elle était assise on voyait apparaitre le liseré des bas, j’ai volé quelques photos de ses jambes lors de cette soirée je partagerai ça à la fin de ce récit) 0=)

Nous voilà en route pour un restaurant « lounge » bar dancing de notre ville. Lors de notre diner en tête à tête, notre conversation pris une tournure assez étrange. En effet, nous nous sommes mis à parler de nos envies, fantasmes et autres choses coquines que nous pourrions faire ou ne pas faire… Rapidement je lui fis part de mon trouble lors de la soirée de nos dernières vacances ! Je lui ai rapidement demandé si un jour nous rencontrions un garçon charmant elle pourrait franchir le pas et que « par accident » lol nous terminions à trois…

La réponse fut sans appel : « NON ! Catégorique ».

Réponse décevante mais oh combien réaliste… Elle argumenta qu’en ma présence elle serait totalement bloquée, cela serait trop compliqué pour elle !
J’acquiesçai et osai aller un peu plus loin dans mon raisonnement en osant lui révéler que depuis cette danse avec ce charmant black et notre étreinte troublante qui s’en suivi je fantasmai sur elle se lâchant complètement, que je l’avais imaginé en train de l’embrasser, et même partant avec lui dans un coin discret pour faire l’amour. Elle me répondit qu’elle comprenait mais que c’était un fantasme et que du rêve à la pratique il y avait un gouffre… Ce que je confirmais bien volontiers.
Au fur et à, mesure que la soirée avançait, nous avons continué à boire et à papoter. Elle revint à la charge, me posant une question troublante :
- « Si par hasard, je rencontrais un garçon vraiment sexy et qui me plaise tu accepterais que je couche avec lui ? »
Ma réponse fut :
- « Oui mais ! Je souhaitais partager ce moment avec elle, il fallait qu’il y ait une complicité partagée au moins avant l’acte, si pendant ce n’était pas possible et surtout une complicité après ! »
Elle me répondit :
- « En gros, tu aimerais me voir danser, me faire draguer, emballer, que je parte avec lui et que je te rejoigne après ? »

En réponse, je lui pris la main et la posait discrètement sur mon entre-jambe, elle ouvrit de grands yeux en me disant :
- « ah oui ça te trouble, mais tu es quand même bien tordu » en m’adressant un sourire plein de malice.

Je lui rappelai que tout ceci était un jeu et un fantasme et que je comprendrais qu’elle ne le partage pas.



Chouchou fut très claire dans sa réponse :
- « La danse c’est mon truc, la drague ça peut être rigolo et sympa par contre partir avec un inconnu pour coucher avec lui comme ça de but en blanc ce n’est pas possible, car pour coucher avec un mec, il me faut à défaut de « l’amour » il me faut une très grande confiance… Donc ça n’arrivera pas ! »


Je lui dis que je comprenais parfaitement, et que même si la situation était troublante je ne savais pas si j’étais capable de le vivre en vrai, il y a le fantasme et la réalité…

En fin de repas, je lui proposai de rejoindre le bar et la piste de danse afin de boire un digestif et surtout de la regarder danser, elle sourit en me disant que je ne perdais pas une minute ….
La piste et le bar était déjà bien rempli, nous avons quand même réussi à dégoter une table haute un peu en retrait de la piste afin de tranquillement déguster un rhum arrangé (cf photo volé en bas du texte lol). Et voilà chouchou de nouveau parti se déhancher sur la piste comme il y a quelques mois… Il ne fallut pas longtemps pour qu’un cavalier la voyant danser seule, vienne lui proposer ses bras… Ce fut d’abord un pseudo « rock » puis le rapprochement se fit plus pressant. Son cavalier était un garçon d’une trentaine d’année, plutôt mince assez grand. Je ne le trouvais pas spécialement « beau » mais je me devais de laisser chouchou seule juge des critères qu’elle souhaitait ! Ils dansèrent longuement serré l’un contre l’autre, il chuchotait régulièrement à l’oreille de ma dulcinée qui rigolait et souriait tout le temps… Je voyais bien qu’une certaine complicité passait entre eux, c’était de nouveau troublant.
Chouchou commençait à me regarder du coin de l’œil. Elle voyait bien que je n’en perdais pas une miette, elle devait voir mon sourire béat. A plusieurs reprises elle m’envoya des clins d’œil. Régulièrement je les perdais de vu dans la foule du « dance-floor ». Cette situation m’inquiétait et me troublait.
Au bout de 10 minutes, je vois chouchou arriver à la table accompagnée de son cavalier, ils s’assoient en face de moi, elle me présente comme étant son cousin !!! Il me salut et se désintéresse totalement de moi pour continuer sa drague sur chouchou. Je suis totalement estomaqué, sans voix…. Elle m’adresse un clin d’œil discret. Il continue de chuchoter à l’oreille de ma femme, que je trouve métamorphosé… D’elle-même elle rentre dans ce jeu de séduction, sans dépasser les limites qu’elle s’est fixée. A plusieurs reprises il tente de l’embrasser, mais elle détourne le visage en souriant et en rigolant, il l’embrasse furtivement une ou deux fois dans le cou. Alors que je reviens du bar avec un nouveau verre, je vois distinctement la main du « dragueur » posé sur la cuisse de chouchou, caressant le haut des bas de ma chérie ! Vision explosive, qui déclenche en moi comme un courant électrique, me voilà pris d’une terrible et douloureuse érection. Je m’assois rapidement afin que cela ne se voit pas trop… Cette situation se prolongeât durant plus d’une heure… Enfin je vis que chouchou commençait à se lasser, elle sonna le clap de fin, elle prit le numéro de son prétendant sur un bout de papier, elle lui fit la bise, échappa à une énième tentative d’embrassade intime et nous quittâmes la soirée.

A l’entrée du parking souterrain elle jeta le bout de papier à la poubelle en disant « next » Elle m'expliqua qu'elle lui avait dit s'appelait Sophie et qu'elle était en visite chez son cousin sur la region, juste de passage, lui était commercial aussi de passage il dormait à l’hôtel…

Arrivé à la voiture, elle éclata d’un rire cristallin et joueur, « le spectacle t’as plu mon chéri » elle m’adressa un clin d’œil et un sourire des plus complice en se penchant pour me rouler une pelle digne de ce nom ! Sa main descendit directement entre mes cuisses pour vérifier d’elle-même que mon état d’excitation était au plus haut ! Elle m’adressa un nouvelle fois un sourire empli de malice « ta femme se fait draguer et ce t’excite t’es vraiment bizarre et surtout un petit cochon ! » Je ne pouvais que confirmer cet état de fait. Nous rentrâmes tranquillement à la maison, ma main se perdant régulièrement sur les cuisses de chouchou, lui remontant sa robe afin de voir le haut de ses bas sur ses cuisses. A plusieurs reprise ma main s’égara jusqu’à son entre jambe, je caressais délicatement du bout du doigt son bouton d’amour à travers le string, elle ferma les yeux et s’abandonna à mes caresses….

Une fois à la maison, j’allumais l’enceinte bluetooth, musique et me voilà en train de danser avec ma femme au milieu du salon…. Une nouvelle fois je me projetai à la place de son cavalier et imaginai ce que celui-ci pouvait ressentir en dansant avec elle…. Elle me glissa à l’oreille :
- « Tu me désires autant que lui ! Je le sens bien … » Cela ne fit qu’accentuer mon excitation, j’étais prêt à exploser….

Comme la fois précédente, chouchou était empli du parfum musqué de son cavalier, une odeur de male troublante pour mes narines.

Elle m’entraina dans la chambre et comme pendant les vacances nous fimes l’amour de façon plus intense, nos orgasmes respectifs furent plus long, plus violent, plus électriques…. Quelque chose se passait, nous découvrions tous les deux de nouvelles sensations à travers ces expériences…. Nous prenions consciences lentement que nous explorions un nouveau terrain de jeu, que nous pouvions sortir des habitudes tout en étant que « deux », l’imagination faisant le reste…. Il suffisait de provoquer, d’allumer un peu le feu pour que nous en tirions un bénéfice sexuel des plus grands !

Le lendemain matin, alors que ma tension sexuelle n’était pas retombée, je me collai contre chouchou et commençai une approche subtil…. Elle me rabroua direct me disant qu’elle était irritée de notre rapport de la nuit…. Qu’elle ne pouvait physiquement pas ! Arghhhhh ! Elle comprit mon désarroi, elle se retourna vint se blottir dans mes bras …. Sa main descendit lentement vers mes cuisses, puis remonta lentement pour me caresser les testicules…. Elle e chuchota à l’oreille : « dis donc, me faire draguer te rend vraiment tout fou ! »
Elle continua à me caresser délicatement les couilles en me disant tout bas : « Branle toit pour moi, caresse toi pour moi » Le chuintement de son souffle dans mon oreille me remplit de frisson, mon érection devint douloureuse, avec ma main gauche j’attrapais ma hampe et commençais de lent va et vient …. Elle reprit aussi tôt :

« C’est bien mon amour, fait toi du bien …. Imagine que hier soir plutôt que de te rejoindre à la table, je sois parti avec mon cavalier ! Pour le rejoindre dans sa chambre d’hôtel… Imagine ce que j’aurais pu faire sans toi…. Il m’aurait déshabillé, il aurait découvert mon joli minou rasé, il aurait caressé, sucé mes seins…. Je lui aurais caressé les couilles comme je suis en train de te faire… Nous nous serions embrassés longuement, je l’aurai branlé, excité, une fois allongé sur le lit j’aurais frotté ma chatte sur son sexe tendu ! je me serais fait du bien avec sa bite…. Imagine-moi à califourchon sur lui frottant son sexe à l’entrée de mon propre sexe pour l’exciter, pour m’exciter… »

Mes aller et retour devinrent frénétique des ondes de plaisirs parcouraient mon corps, je sentais ma sève monter lentement, j’étais au bord de l’orgasme…. Je découvrais les pouvoirs de l’imagination, plus chouchou raconté, plus je me masturbais….

« A un moment, il n’en peut plus de mon jeu de frottement, son bassin pousse lentement son gland dans l’entrée de mon vagin, je le sens me dilater…. Je le ressors immédiatement, pour continuer à le frotter sur mon clitoris…. Il râle, il soupir…. Mais c’est moi qui décide pour MON plaisirs…. Je lui inflige se traitement encore quelques minutes et enfin je le libère, d’une dernière poussée je le laisse me pénétrer…. Il me remplit de toute sa grosseur, de toute sa tension…. Son sexe se plante au plus profond de mon intimité…. Je ne pense plus qu’à mon plaisir celui d’être prise… »

Ma volonté vacille, l’image au fond de mon cerveau est d’une violence rare, j’exploses littéralement, ma main continuant de s’activer pour libérer des flots de spermes qui se répandent sur mon torses et mon ventre…. Chouchou continu de me caresser les boules tout en me mordillant l’oreille…. La tension retombe, elle sourit, m’embrasse et me dit wouhaou tu en as partout…

Je la remercie pour ce jolie récit….

Voilà comment, ma femme m’a trompé…. Ce n’était que virtuelle, mais au combien excitant pour moi, j’en fut profondément troublé.
Nous en avons bien évidement discuté ensemble plus tard. Elle me confia qu’elle avait beaucoup aimé voir mon excitation et mon plaisir grandir au fur et à mesure de son récit coquin…

Elle me confia qu’elle n’aurait jamais pu le faire en vrai, que ce n’était qu’une histoire coquine pour son homme… D’ailleurs, lorsqu’elle me contait cette histoire, elle me confia qu’elle ne mettait pas de tête sur son « amant » ce n’était que sexuel, sans représentation physique d’une personne… Elle me confia également qu’elle avait eu beaucoup de plaisirs à se faire draguer, que cela flattait son égo, et que cela fait toujours plaisirs de plaire mais qu’elle n’aurait jamais été plus loin avec lui… Ce n’était pas son type de garçon, même si elle le trouvait charmant…. Elle ne pourrait pas coucher avec quelqu’un qu’elle n’aime pas ou en qui elle n’a pas 100% confiance….

Photos des jambes de chouchou volées lors de notre arrivé dans la partie bar dancing... :qs:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
mmpvgm, christo, CoupleMignon et 29 autres a liké

Notre boutique candauliste 100% sécurisée