©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
A cet endroit particulier et réservé du forum cando, qui est entièrement dédié aux récits et aux confidences intimes des membres les plus libertins, vous avez la possibilité de partager et de raconter avec force détails toutes vos expériences candaulistes les plus débridées ainsi que vos aventures libertines les plus folles vécues dans le cadre du candaulisme et du cuckolding.

N'hésitez pas à relater de manière très descriptive auprès de notre communauté d'initiés les différentes rencontres torrides et les multiples expériences sensuelles que vous avez pu réaliser au fil du temps, les mises en situations complètement déjantées, les plans candau endiablés avec des hommes seuls en quête de plaisirs charnels, bref, faites-nous profiter de toutes vos petites histoires coquines, de vos anecdotes les plus intimes et de vos fantasmes les plus fous.

Partagez sans retenue toutes ces instants de débauche qui font votre bonheur et votre épanouissement sexuel. Plongez-nous dans l'ambiance de ces parenthèses enchantées. Faites-nous sentir, goûter et ressentir la magie de ces moments d'extase. Révélez-nous les moindres détails de vos ébats d'une nuit et de vos étreintes les plus sauvages. Bref, nous sommes en attente de tous vos récits candaulistes les plus osés et de toutes vos histoires libertines vécues dans le domaine du candaulisme et du cuckolding.

Nous sommes à votre écoute et attendons avec impatience de pouvoir lire vos confidences les plus coquines ici même !
par Korsica
#2809179
Pour sortir du sex-shop, Sylvie garde sa tenue et sa perruque, met de grosses lunettes noires.
Sur le parking, on peut entendre des sifflets approbateurs, Sylvie bouge son cul comme une prostituée et sourit à tous. Un jeune de cité l'interpelle
"Oh putain t'es bonne, t'as pas envie d'un gros job?"
Sans perdre de sa superbe, elle se rapproche de lui, retire ses lunettes, le gars lui met les mains aux fesses, je vais pour intervenir , mais cette dernière lui met la main sur le sexe en lui disant,
"Désolé, je viens de me faire démonter, j'ai la gorge pleine de sperme et le cul dilaté, sans oublier ma chatte boursouflée, et je n'aime pas la vulgarité, alors bonne branlette."
Le gars reste bouche bée en la regardant revenir vers moi en roulant encore plus son cul.
Arrivés à la maison, je ne peux me retenir , je prends un coussin que je pose au sol et lui demande de me sucer, elle se met à genoux devant moi , me baisse le pantalon puis entame un pipe de folie sans oublier de lécher les couilles puis em me jetant un regard de coquine, m'insère un doigt dans le cul , avale ma queue, et me masse la prostate ,
Je ne peux ,devant ce spectacle , me retenir et decharge dans sa bouche, elle tire sa langue, et avale tout, puis me nettoie entièrement la queue. Elle récupère la dernière goutte, se lève et m'embrasse en faisant bien tourner sa langue dans ma bouche, et elle part se changer à mon grand regret.
Le reste de la semaine se déroulera tranquillement, à un détail près.
Pour aller travailler elle commence à s'habiller plus sexy que d'habitude, elle est dans le commerce, et j'imagine la tête des clients....
Un soir en rentrant du travail elle me dit qu'elle avait réservé un hôtel dans une station balnéaire de l'hérault, que nous partirons de suite après son travail, il a un club près de l'hôtel, et que nous y passerons la nuit.
Je suis ravi qu'elle prenne des initiatives.
Le samedi en fin d'après-midi, nous prenons la route.
Arrivés à l'hôtel, elle part dans la salle de bain, je regarde ma montre, et lui dit qu'il faudrait tout de même penser à manger, "tu as raison, essaie de trouver un petit resto, un pizzeria de préférence. "
Il est bientôt 22 heures et je crains que les restaurateurs nous refusent, je trouve une pizzeria, j'appelle, le gars me dit
"Bien sûr, mais venez avant 23 heures, après le pizzaiolo ferme la cuisine ."
Je préviens Sylvie qui me dit je suis prête
Elle sort de la salle de bain, vêtue d'une guêpière seins nus avec porte jarretelle, des bas résille, des bottes à talons,
"Tu es très belle et bandante, mais nous devons aller au resto d'abord "
Elle sourit, prend un manteau léger, l'enfile se regarde dans le miroir, "ça va comme ça ?"
Regardant ma montre je constate qu'il ne reste que 20 minutes.
Pas le temps de discuter nous filons.
Nous arrivons au resto , le patron nous accueille. C'est un homme portant bien ses 50 ans , brun, 1.78, assez sportif, et un sourire éclatant. Il nous installe à une table près de la fenêtre, deux autres tables sont occupées mais je constate que les occupants ont bientôt fini et s'apprêtent à quitter les lieux.
Sylvie regarde le patron et me dit
"Je le trouve charmant, j'en ferais bien mon dessert "
Je lui sourit
Le patron vient vers nous pour prendre la commande
"Allez, je m'occupe de vous, moi c'est Gino, vous prendrez un apéro ?"
Sylvie le dévisage en faisant son regard de salope.
"Nous ne voudrions pas vous déranger, il est tard. "
"N'ayez crainte, je ne partirai pas avant une heure du matin, j'attends un ami et après on va faire un tour au casino, alors prenez votre temps. "
Nous commandons un apéro, Sylvie ne lache pas gino des yeux
Il part au bar préparer nos verres, Sylvie ouvre un peu son manteau,, laissant entrevoir ses seins.
Lorsque Gino revient il ne peut manquer la vue que lui offre le décolleté. Il nous tends les cartes et se penche sur Sylvie en lui conseillant une pizza, ses yeux plongent sur les seins de ma femme.
Commande prise il se dirige vers le pizzaiolo lui donne les bons et lui parle, le pizzaiolo jette un regard dans notre direction, en souriant.
Sylvie défait les deux boutons du bas du manteau et dégage un peu plus le haut.
Gino s'en aperçoit et revient vers nous, puis il se met à côté de Sylvie
"En attendant les pizzas, je vous offre un autre verre, pour patienter, ' ses yeux dévorent Sylvie.
Cette dernière le regarde, puis envoie la main pour attraper le pendentif accroché par une chaîne au cou de Gino.
"Très jolie croix, et l'absence de poils sur ce torse musclé la met en valeur "
"Je vous remercie, c'est vrai que je n'aime pas les poils "
" vraiment, mon mari aussi s'épile, et pas que le torse"
"Alors nous sommes deux,"
"Humm, intéressant hi hi hi"
Il repart, elle me regarde, et me dit
"Je vais aller me rincer les mains, quand il reviendra, tu lui dit que je le trouve à mon goût et que tu es d'accord, compris "
Le ton est autoritaire.
Lorsqu'il revient, elle se lève, le manteau ne cache plus ses hanches, on peut voir son string et son porte-jarretelles. Il a un moment d'arrêt, elle lui demande les toilettes il lui indique en la regardant partir au fond de la pièce.
Il pose les verres sur la table, j'en profite
"Gino, comment trouvez vous Sylvie ?"
"Euh, elle est très belle, mais..."
"Tant mieux, elle vous trouve séduisant et aimerez faire de vous son dessert "
Là, Gino tire une chaise, s'assoit, réfléchit une seconde
"Je ne comprends pas, je pensais que c'était votre femme "
"Si tu le veux bien, nous allons passer au tutoiement, ça sera plus simple, c'est ma femme, mais j'aime la voir avec d'autres mecs, d'ailleurs après le repas nous allons dans un club libertin,
Elle est insatiable depuis que je lui ai parlé de mon fantasme"
" merde, j'ai toujours rêvé de me tapper une femme devant son mari. "
"Tu vois, nous sommes faits pour nous entendre, par contre ton cuistot n'est pas son genre."
"Pas de problème, dès que les pizzas sont prêtes il prendra congé "
Sylvie revient , le manteau un peu
Plus ouvert, sourit à Gino, puis me jette son string sur la table.
"Mon amour, garde moi le, j'ai chaud "
Gino ne sait plus où regarder,
Il se lève,
"Je crois que les pizzas sont prêtes
Il va voir le pizzaiolo et lui dit
"C'est bon Alain, tu peux y aller, je m'occupe du reste"
Le mec prends sa veste nous souhaitant une bonne soirée.
Gino nous apporte les plats, puis tire les rideaux
"Voilà, comme ça vous serez tranquille, je vais me préparer pour sortir, prenez votre temps "
Il s'éclipse et nous mangeons tranquillement.
Lorsqu'il revient, nous avons terminé, il récupère les assiettes "humm tu sent bon " lui dit elle
"Merci, mais après une journée de travail, une douche s'imposait , il repart avec les assiettes puis revient aussitôt avec la carte des desserts.
"Voilà pour les desserts "
"Pas besoin de carte pour moi, je sais ce que je vais prendre "
Elle se lève , le bloque contre la table, retire lentement son manteau, puis lui défait sa chemise, sa ceinture, laisse tomber son pantalon, passe la main dans le caleçon, en lui disant
"Je vais commencer par deux boules, puis par une sucette, et on verra pour la suite "
Elle lui embrasse le torse,tout en lui caressant le sexe, puis descend sur le ventre , puis s'accroupit en le regardant, remonte la hampe et commence à lui sucer les couilles, puis mordille le gland en faisant des yeux de vicieuse, et lui avale la queue .
Gino est aux anges et moi aussi, j'adore la voir aussi salope.
"Tu peux lui parler, Gino, elle aime aussi être insultée quand elle fait sa pute, "
Sylvie ne lache rien et les bruits qu'elle émet ne laissent aucun doute sur le plaisir qu'elle prend.
"Oh putain quelle suceuse , on voit que tu aimes ça, "
"J'aime bouffer des queues, j'aime sucer des bites"
Elle le regarde puis reprends sa queue et la gobe à nouveau .
Le téléphone de Gino sonne, désolé mais je dois répondre, elle le regarde et continue sa fellation
"Allo, oui Pierre, oui je suis toujours au resto, non attends, non... bon ok, 5 minutes, ok, à tout de suite. "
"Désolé, c'est mon pote, il va arriver dans cinq minutes, merde, vraiment désolé Sylvie "
"Écoute, je vais remettre mon manteau, si il me plaît, je te le ferai savoir, sinon nous partons, d'accord !"
"Oui, d'accord "
Sylvie remets son manteau, Gino se rhabille en catastrophe, je trouve ça marrant.
"Arrête, j'avais pas fini mon dessert, ça fait chier. "
Gino a juste le temps de mettre sa chemise que des coups retentissent sur la porte.
Il va ouvrir en oubliant de mettre ses chaussures.
Son ami Pierre rentre et nous aperçoit.
Gino lui dit que nous sommes un couple d'amis de passage dans le coin, et qu'il ne pourra pas venir avec lui au casino.
Sylvie détaille Pierre.
Même taille que Gino, cheveux poivre et sel, ventre presque plat, un sourire carnassier.
Il s'approche de la table, fait la bise d'autorité à Sylvie
"Les amis de mon ami sont mes amis, alors pas de chichi, puis il me serre franchement la main.
Gino regarde Sylvie avec un air malheureux.
Cette dernière le regarde avec son air coquin.
"Gino, tu crois que ton ami voudrait se joindre à nous pour le dessert "
Retrouvant le sourire, Gino prend son ami par l'épaule
"Je pense que oui"
Pierre ne comprend pas et regarde Gino
"Ne t'inquiète pas, tu ne vas pas le regretter "
Sylvie se lève, défait son manteau, puis s'approcha de Pierre, commence à lui dégrafer sa chemise en lui baisant le torse,
"Humm, encore un adepte de l'épilation, j'adore "
Elle continue sur le ventre, puis enlève la chemise, défait la ceinture, ouvre la braguette, fait tomber le froc, plonge dans le boxer et se saisit du sexe de Pierre.
Ce dernier me regarde, Sylvie le voit
"T'inquiète, mon mari est d'accord, ça l'excite, alors laisse moi faire "
Gino s'est déshabillé et se colle contre Sylvie.
Elle frotte son cul sur le sexe de Gino et continue son travail sur Pierre.
"
zztop, Cpldu094, jeanrp a liké
#2809279
Tu vas voir Pierre, c'est une super suceuse "
Elle défait les chaussures de Pierre puis fait passer une à une les jambes du pantalon et fait de même avec le boxer.
Elle prend la queue en bouche et commence des va et vient de plus en plus profonds. Elle attrape le sexe de Gino et le fait venir à côté de son ami, et elle alterne entre les deux queues.
Ses amants d'un soir sont aux anges.
"Gino, ne me cache plus jamais tes amis si tu en a beaucoup comme ça "
Elle les pousse sur une grande table leur faisant comprendre de s'y allonger, une fois ses amants sur le dos elle gobe les boules de chacun, Pierre levant les jambes lui demande
"Lèche moi le cul "
Elle le regarde et lui prodigue un anulingus de qualité, Gino jaloux, relève aussi les jambes et elle en fait de même avec lui.
Les deux hommes n'en peuvent plus et lui font comprendre, elle les relève, se met à genoux, tient les deux sexes, les branle, les suce, "allez mes salauds, donnez moi votre nectar "
Gino lui tient la tête et s'épanche dans sa bouche, Pierre n'en pouvant plus s'approche, mais elle n'a pas le temps de la gober que plusieurs jets atterrissent sur ses joues et son nez. Elle prend la queue de pierre et récupère le sperme puis se lève , vient vers moi, me tient la tête et m'embrasse et me fait lécher son visage.
Gino va chercher des boissons quand il revient il s'assoit à côté de Pierre, Sylvie se penche vers eux, caresses les deux hommes et leur dit
'Alors messieurs, comment voyez vous la suite ?"
"Dès que je retrouve une certaine vigueur, je t'encule pendant que mon pote te baise, "
"Allons faire revivre vos engins"
Elle recommence ses caresses buccales puis me demande de lui préparer le cul.
Je me met à genoux derrière elle et commence à lui lécher le cul
"Applique toi bien, si elle a mal lorsque je lui pète le cul, ça sera ta faute "dit Pierre
"C'est la première fois que je vois le mari préparer le cul de sa femme pour qu'elle se fasse péter la rondelle, ça m'excite. Regarde je bande déjà "
En effet, les deux verges avaient repris de bonnes dimensions
Gino s'allongea au sol enfile une capote et Sylvie vint s'empaler sur sa queue, Pierre se met derrière et enfonce sa queue dans le cul de Sylvie
Cette dernière hurle son plaisir, ondule, les insultent, Pierre en profite pour lui claquer les fesses,"tiens salope, prend ça, tu es trop bonne, dis le que tu es une pute qui adore se faire démonter "
Huuummmm oui c'est bon!"
Puis il m'interpelle
"Viens voir ma queue démonter le cul de Sylvie "
Il sort complètement sa queue puis la rentre en un coup arrachant à chaque fois un cri à Sylvie
Je me rassois et commence à me masturber.
Puis Gino dit
"Moi aussi je veux son cul "
Pierre se relève, aide Sylvie, l'appuie sur une table, elle pose les coudes sur la table, cambre son cul, c'est au tour de Gino de lui mettre au fond , et ils alternent pendant dix minutes, Sylvie a plusieurs orgasmes, lorsqu'ils annoncent venir à leur tour, elle s'accroupit , les prend en bouche et à tour de rôle
Ils se finissent dedans.
Sylvie vient vers moi, me suce et je met moins d'une minute pour lui inonder la bouche.
Gino nous propose un rafraîchissement que nous acceptons volontiers.
",je ne sais pas si tu as aimé tes desserts, mais nous, nous avons aimé jouer les pâtissiers "
Nous rions tous les 4 de bon coeur.
Sylvie va se prendre une douche
Les gars en profitent pour me dire.
" on s'est régalés avec ta femme, ça se voit qu'elle aime sucer sa bouche et sa langue sont merveilleuses , et son cul divin, si s'était ma femme je la garderai pour moi "
"Tu ne pourrais pas lui casser le cul tout les jours, et tu serais cocu rapidement "
"On vient de baiser ta femme devant toi et tu parle de cocu ?"
"En effet, vous l'avez démonté, mais avec mon accord, ce n'est pas être cocu , c'est tenir compte de ses envies, c'est aussi ça l'amour "
"Je ne voyais pas ça comme ça, "
Une fois Sylvie revenue, nous quittons nos nouveaux amis et direction le club.
Nous sonnons la porte s'ouvre et on voit un gars de presque deux mètres qui nous fait rentrer, il se présente comme le patron et nous explique que c'est un peu calme ce soir, il ne nous fait pas payer l'entrée, ce sera juste les consommations.
L'endroit est sympa, cosy, mais ce n'est pas la grande foule, une dizaine de couples et trois hommes seuls.
Nous prenons une consommation, et Sylvie après avoir examiné la salle me dit
"Rien à me mettre sous la dent. "
Un célibataire vient l'accoster, et repart aussi sec.
"Heureusement que le repas était bon, sinon...."
Puis elle rit.
Elle va sur la piste, dance un peu, revient et me dit
"Nous restons encore un peu et si ça ne bouge pas, nous rentrons à l'hôtel "
Au bout de 20 minutes, nous nous décidons à partir, alors que nous nous dirigeons vers la porte, la sonnette de l'entrée retentit, le patron va ouvrir et surprise, nous voyons entrer Gino Pierre et deux autres hommes.
Sylvie se dirige vers eux, et tout le monde s'assoit à une table basse. Le groupe commande deux bouteilles de Champagne.
Nous faisons la connaissance de Michel, commercant sur la station, et paul , un autre restaurateur. Ce ne sont pas des top modèles, mais ils sont loin d'être désagréables. Nous trinquons puis Sylvie va danser. Paul et Michel la suivent.
Je regarde le trio , les corps se collent maintenant dans des mouvements lascifs.
Pierre me dit, " nous n'avons rien dit à nos amis, mais j'ai parié deux bouteilles avec eux qu'ils se feraient sucer avant trente minutes. Il ne reste que cinq minutes avant que je commande les bouteilles. "
"Sont-ils fumeurs "
"Oui pourquoi "
"Laisse moi faire "
Je fais signe à Sylvie et lui explique, elle fait un clin d'œil à Pierre, retourne sur la piste, parle avec Michel et Paul puis les voilà partis au coin fumeurs, je les suis. Paul offre une cigarette à Sylvie et à Michel.
Sylvie tire sur sa clope, me regarde, et me dit.
"Le Champagne me monte à la tête et j'ai envie de te sucer mon amour "
"Je sais, mais pour l'instant je suis un peu vidé, demande à nos nouveaux amis, ils peuvent peut-être quelque chose pour toi. "Si vous me laissez vous sucer, vous aurez droit à un bonus "
Les gars ne savent pas quoi répondre et voilà que Sylvie est déjà en train de leur défaire les braguettes, elle me donne sa cigarette et s'agenouille devant eux, "toi la clope, moi les pipes "
Tenant un sexe dans chaque main, elle commence sa double fellation.
Nous ecrasons nos clopes, et retrouvons Gino et Pierre qui se sont rapprochés du bar pour avoir une meilleure vue sur le coin fumeurs.
"Alors les gars, pari perdu "
"Ok, c'est pour nous "
Ils commandent deux autres bouteilles, Sylvie prend une coupe, boit une gorgée, se tourne vers Paul, " mais je finis ce que j'ai commencé " elle ressort le sexe et l'avale en regardant son propriétaire.
Le gars n'en revient pas, il est là, debout, au bar, une coupe à la main, et se fait bouffer le dard.
Michel regarde la croupe de ma femme, envoie la main, lui caresse, Sylvie lui fait comprendre qu'elle aime en frottant sa raie du sexe à l'anus de haut en bas . Il lui enfonce un, puis deux, puis trois doigts,
"Ouiii vas y fouille moi encore"
Il continue ses caresses, elle lache la bite de Paul, sort celle de Michel qui est déjà raide, la gobe, puis se retire, boit une gorgée de Champagne, prend un préservatif dans le pot posé sur le comptoir, habille le sexe de Michel avec et lui dit
" je vais continuer a sucer ton pote, toi, tu continue à me caresser, et tu me fous ta belle bite dans le cul "
Michel nous regarde, nous sommes en train de rire.
Voyant qu'il tarde, Sylvie lui prend la queue et la présente devant son trou.
Il la pénètre doucement , elle le maintient pour qu'il ne bouge pas trop, une minute après, elle lui demande de la bourrer comme une pute, ce qu'il ne manque pas de faire. Elle en lache la bite de paul, tellement elle est secouée.
Elle prend appui sur un tabouret, cambrant plus ses reins , et faisant ressortir son cul.
Je la trouve belle.
Michel se retire en disant qu'il arrive au bout, paul s'équipe d'une capote et le remplace,
Il lui pénètre le cul, puis le laboure,, Michel est devant elle, elle lui retire le préservatif, et le pompe en le regardant dans les yeux, elle sent que ça monte, il veut se retirer, elle le tient, et avale tout, et lui nettoie la queue, pendant que Paul continue sa sodomie, en lui claquant les fesses.
"Si on m'avait dit ce soir, que j' enculerais une salope après m'etre fait sucer dans le coin fumeur d'un club libertin....
En plus elle se régale avec ma queue dans son cul , hein que tu te régale ?"
Humm, oui j'adore me faire démonter, continue, arrête de parler et défonce moi, ouiii, plus fort, humm c'est bon, tu me remplis bien le cul "
Elle jouit pour la quatrième fois de la soirée.
Il se retire, elle se retourne, et après avoir enlevé l'enveloppe, le prend en bouche et le fini. Les gars sont épatés par tant de fougue.
Ils lui tendent une autre coupe de Champagne, elle la prend, rigole, bois une gorgée," le Champagne me rend folle, vous voulez abuser de moi ?"
Tout le monde part à rire
zztop a liké
par Korsica
#2809388
Nous finissons la dernière bouteille, Sylvie est un peu pompette, Gino la fait s'asseoir à côté de lui sur la banquette, Paul se place de l'autre coté. Ils lui caresse les seins, Sylvie me fait signe de venir, écartant les cuisses, je comprends ce qu'elle veut , tous sortent leur sexe, ils me regardent, elle commence par les branler deux par deux, je met ma tête entre ses cuisses et entame un cunnilingus, elle se trémousse, ils se mettent à genoux sur la banquette pour se faire sucer, mais la position est inconfortable pour la miss qui doit se tordre le cou pour avoir ses gourmandises.
Elle me repousse gentiment , puis demande au gars de la suivre au coin câlin, elle me prend par la main, m'allonge sur le grand lit de la pièce ouverte, tête sur le bord, les gars viennent se mettre devant elle, et se font sucer en alternance, pendant qu'elle balance son bassin sur mon visage.
Les gars sont excités par le spectacle.
L'alcool aidant, ils se lâchent.
"Vas y salope,, fait toi bouffer la chatte par ton mari et régale toi avec nos queues, ils lui mettent quelque claque sur les seins et les fesses, ce qui amplifie le plaisir de Sylvie je peux voir les bites se faire avaler par la bouche de ma femme, je suis maintenant moi aussi en érection
"Regardez les gars lui aussi ça l'excite "
Puis Pierre relève la miss, il la tourne, me dit de ne pas bouger, il la fait s'accroupir sur moi façon 69,
"Tu aimes la regarder se faire baiser , tu vas être au premieres loges, "
Sylvie appuie de nouveau son bassin sur ma bouche
"Je suis sûre que tu vas apprécier mon amour, hi hi hi"
Là je vois Pierre cracher dans le cul de Sylvie, puis introduire sa queue et il la pilonne brutalement, il me demande d'écarter les fesses de ma femme, il sort sa queue entièrement, puis la rentre jusqu'à la garde.
"Alors tu aimes la vue "
"Oui"
Sylvie gémit de plaisir, puis prend ma bite pour la sucer, elle se prend une fessée.
"Gino, occupe toi de la bouche de cette salope, je ne veux pas qu'elle touche son mec, ce soir c'est nôtre pute , "
Gino se place devant elle, l'attrape par les cheveux et lui baise littéralement la bouche.
Sylvie gémit et jouit sur mon visage.
"La salope vient d'inonder son mec, les gars , venez voir , Pierre se retire et laisse la place à Paul, qui la pénètre sans difficulté,
"Qu'est-ce qu'il est bon le cul de ta
Femme, je suis content de vous avoir rencontré ce soir, regarde comme j' encule une bonne salope , continue de lui écarter les fesses, "
Il sort en revient mais il glisse, et son dard entre dans la chatte de Sylvie, je sens son sexe frôler mon visage , il s'immobilise et interpelle Sylvie
"putain, ton mari m'a léché le sexe ,"
Sylvie lache la bite qui lui baise la bouche et regarde entre ses jambes. Paul se retire doucement et reprend sa pénétration en frottant sa queue contre ma bouche, machinalement je sors la langue, cette vision met Sylvie dans un état d'excitation tel qu'elle inonde la queue de Paul et mon visage encore une fois.
Je sais que nous avons pas mal picolé, mais cette situation ne me gêne pas.
Les gars voyant ça, prennent Sylvie, la soulève, Michel lui fourre le cul, ils me font mettre à genoux, et s'approchent de mon visage, Paul me prend la tête, j'ouvre la bouche, sors la langue et commence à le lécher.
Sylvie m'encourage tout en continuant de se faire sodomiser.
Puis les gars s'allongent sur le lit et nous demande à tous les deux de les sucer, nous commençons par Gino, une fellation à deux bouches,ce dernier éprouve un plaisir certain et le montre en gémissant
"Oh putain les gars c'est bon, deux bonnes suceuses, je vous l'assure "
Pierre passe derrière nous et nous fait cambrer le cul et nous claque les fesses.
Gino au bord de l'explosion se retire, nous passons à Michel remonte ses genoux, en levant le bassin et demande à ce qu'on lui lèche le cul, Sylvie m'appuie sur la tête pour que je m'y emploie, elle tient la hampe et lui suce les boules tout en me regardant et se caresse le sexe avec l'autre main.
Puis c'est au tour de Pierre, lui se met debout, prend Sylvie contre lui, lui caresse les seins, et me demande de me mettre à genoux, il embrasse ma femme dans le cou, la fait se mettre derrière moi et lui demande de me guider , elle prend ma tête et avance ma bouche sur le sexe de Pierre
"Regarde bien ton mari sucer ma bite, je suis sûr que ça t'excite, regarde bien ma queue, dis lui de me mordiller le gland, et dis lui de me lécher les couilles "
" vas y mon amour, léche lui les couilles, remonte la tige , mord lui le gland et avale sa queue "
Paul passe derrière elle et la pénètre en lui faisant baisser la tête jusqu'à la bite de Pierre, et me rejoint dans la fellation.
Puis Pierre m'écarte, allonge Sylvie , se masturbe et envoie plusieurs jets sur ses seins, puis les gars à tour de rôle, lui envoient la sauce sur le ventre, le visage et le sexe.
Puis ils retournent au bar, en nous disant qu'ils commandent une autre bouteille et qu'ils nous attendent.
Sylvie me demande de la nettoyer, je vais chercher du papier je reviens, elle prend le papier, et me regarde et me dit
" avec ta langue mon amour "
Je commence par le visage, elle m'embrasse et nous mélangeons le sperme, puis elle pousse ma tête sur ses seins, vas y mon amour , nettoie moi bien, une fois les seins propres, j'attaque le ventre, vas y mon amour avale tout , je t'ai dit que tu aimerais tout ce que j'aime, il en reste sur mon sexe " je m'exécute et lui nettoie le sexe puis rejoignons le groupe, les gars nous tendent des coupes de Champagne, et nous disent que cette soirée restera dans les annales,
"Et aussi dans mon anus " dit Sylvie, éclat de rire général.

Notre boutique candauliste 100% sécurisée