©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
C'est dans cette section du forum que nous abordons le candaulisme de façon approfondie et réfléchie. Vous êtes invités à engager une discussion sur ce sujet, à poser toutes les questions que vous souhaitez aborder et partager avec les autres membres coquins de ce site. Chacun est libre d'exposer en détail son approche du candaulisme au sein de sa relation de couple. Aucune interrogation n'est prohibée, n'hésitez donc pas à contribuer activement aux différents fils de discussion proposés.

Nous comptons sur votre participation enthousiaste pour échanger de manière constructive sur cette pratique singulière qu'est le candaulisme. Qu'il s'agisse de témoignages personnels, de questions sur les techniques à adopter, les limites à respecter, les plaisirs à explorer ou encore les éventuelles difficultés à surmonter, toute contribution permettra d'enrichir notre réflexion commune sur ce sujet passionnant.

Que vous soyez candauliste occasionnel, candauliste convaincu ou simple curieux, votre avis nous intéresse. Racontez-nous comment vous en êtes arrivé à vouloir partager l'intimité de votre partenaire, ce que vous en retirez comme satisfactions, les sentiments que cela éveille en vous. Interrogez-nous sur les aspects qui vous semblent obscurs ou problématiques. Ensemble, nous parviendrons à dissiper bien des malentendus au sujet de cette pratique et à en comprendre toutes les subtilités.

Le candaulisme est une facette de la sexualité humaine qui mérite d'être considérée sans préjugés ni tabous. C'est ce à quoi nous nous employons dans cette section, avec comme seul mot d'ordre la liberté d'expression et l'ouverture d'esprit. Alors, que les discussions les plus franches et les confidences les plus brûlantes commencent ! Nous sommes ici pour écouter, conseiller, rassurer et surtout partager notre goût pour le candaulisme.
  • 1
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
#2740487
La chanson des jeunes amants - "La chanson des jeunes amants"

Jeunes amants,
Vous qui ne croyez plus aux histoires,
Parce que ça fait démodé, parce que c'est dérisoire,
Arrêtez-vous un instant d'écouter vos rengaines,
Laissez-moi juste le temps de vous conter la mienne:
L'histoire de deux mômes qui s'aimaient.
Elle était jolie, lui n'était pas laid
Et si c'était pas le grand amour,
C'était bien parti pour.
Mais de peur de s'emprisonner,
De peur de trop se donner,
Ils se voulaient libres,
Libres de changer, de se partager.
Ne riez pas!

Jeunes amants,
L'amour n'est pas un jeu quand on aime,
Ceux qui n'ont pas peur du feu se brûleront quand même.
Ils coupaient leurs coeurs en morceaux,
N'en faisaient qu'à leur cervelle d'oiseau.
Comme des papillons de nuit,
Ils butaient contre leur folie,
Mais à force de s'oublier, de s'éparpiller, de se gaspiller, ils se croisaient par habitude,
Au carrefour de leur solitude.
Elle mourait dans les bras d'un autre,
Il naissait dans un autre lit,
Ils se sont fait des confidences,
Ont joué à l'indifférence, et fini par être ennemis.
Non, ne riez pas!

Jeunes amants,
Méfiez-vous, ne tentez pas le diable,
La mer pourrait balayer tous vos châteaux de sable;

Jeunes amants,
Croyez-moi, aimez-vous sans partage:
Le monde est grand
Mais l'amour n'a jamais qu'un visage!
sergio, Dionysos06 a liké
#2744438
Parodie "Mais je t'aime" (Grand Corps Malade & Camille Lellouche)
Par Edouard Deloignon & Ambre Larrazet.

Ne me raconte pas d'histoires
Tu sais bien, y’a plus rien qui tourne rond
Chez toi, tu m’en demandes un peu trop
Tu fous rien, l’appartement est immonde
depuis des mois, tu te comportes comme un porc
tu fais des prouts, tu te comportes comme un porc
T’arraches tes croutes, je sais que je vais te quitter
Et je suis bien bien sûre de moi
J’ai déjà baisé ton pote quand est-ce que tu comprendras que
J’te tej (bah t’es où ?)
Oui j’te tej (tu m’tej)
J’te tej (bah bébé)
J’te tej (mais non)
J’te tej (tu veux faire un break ?)
j’te tej (c’est parce que j’ai acheté un break ?)
J’te tej, J’te promets j’en peux plus (t’as tes règles ou quoi ?)
J’te tej, et tu hors de ma vue
Tu m’avais dit on fait un break, à cause d’un prout tu m’dis adieu
Si j’aurais su j’me serais retenu, j’suis désolé, ça pique les yeux
Pourtant j’avais tout bien fait qu’est-ce qu’il faut, j’avais même repassé mon polo
Souviens-toi le chiquito, le bowling, notre 1er date au Buffalo
Notre amour est plus fort que quand Mbappé met un but
Si je dois choisir entre toi et le foot, la question elle est vite répondue
Allez on oublie tout, toi et moi on prend la route
j’ai pris une suite au Formule 1
Et j’te dis pas combien ça m’coûte
Non j’te tej (mais pourquoi)
Vraiment j’te tej (t’es sûre ?)
J’te tej (c’est parce que j’ai couché avec ta soeur ?)
J’te tej (ça va on fait tous des erreurs)
J’te tej (je savais pas qu’elle était mineure)
j’te tej (au fait t’as pas l’heure ?)
J’te tej, frère j’en ai plein le cul
J’te tej, trouver une rime en U (ha putain on avait zappé ça)
Bébé je comprends pas ce que tu me reproches exactement
Ok je t’ai trompée quelquefois mais jamais avec belle-maman
Et ta voisine, tes copines, ta cousine c’est pas ma faute (t’as couché avec ma cousine ?)
De toutes façons personne t’arrive à la ch’ville t’as mis la barre trop haute
Je t'aime de fou, je t'aime de trop
J’ai gravé ton nom sur mon pectoraux
Allez tourne-toi, j’te fais un gosse
T’es ma jument, j’suis ton carrosse (quoi ?)
J’suis désolé j’suis pas Rimbaud
J’fais qu’est-ce que j’peux avec mes mots
Mais j’te promets qu’à l’avenir
J’essaierai p’têtre de te faire jouir
(ok j’crois qu’t’as pas compris en fait) Tu te casses, loin de moi
Je te l’ai déjà demandé, 25 fois
T’es raciste, ça je peux pas (on est quand même un peu envahis)
Tu mets des posters d’Hitler dans les chiottes (tu m’as demandé de décorer)
Et tu crois pas, en la Shoah (on a pas de preuve)
Tu es un fachiste, tu votes FN (on dit RN maintenant...)
tu veux cramer Barbès
Et l’Algérie, la Seine-Saint-Denis
Tu es complotiste
T’es anti-masques (t’as entendu parler des antennes 5G ?)
Anti-vaccin (c’est comme l’homéopathie ça sert à rien ces conneries) t’es pas Charlie
Donc, j’te tej ooooh
J’te tej
J’te tej
J’te tej oooooh
j’te tej
J’te tej
J’te tej, comme on t’a jamais tej
J’te tej, j’te tej j’te tej j’te tej
Mais... j’te tej
sergio, Dionysos06 a liké
#2745653
Serge Lama -"C'était ma femme"

J'étais l'enfant le plus laid du quartier
Les filles de joie m'embrassaient par pitié
Je vivais cloîtré, s'en était désolant
Jusqu'à ce jour, jusqu'à ce jour de l'an
Je marchais tristement à travers prés
Quand brusquement comme par un fait exprès
Je vis surgir troublante à mes côtés
Une créature, devinez qui c'était...

C'était ma femme, c'était ma femme
C'était ma femme que j'avais accosté
C'était ma femme, c'était ma femme
Depuis j' passe mon temps à le regretter

Tout le monde s'en vint pour me féliciter
Les compliments pleuvaient de tous les côtés
Je vivais heureux, s'en était insolent
Jusqu'à ce jour, jusqu'à ce jour de l'an
Je marchais solitaire à travers prés
Quand brusquement comme par un fait exprès
Je vis toute nue comme par un jour d'été
Une créature, devinez qui c'était...

C'était ma femme, c'était ma femme
C'était ma femme qui s'extériorisait
C'était ma femme, c'était ma femme
Depuis je suis plus tout seul pour l'apaiser

Du forgeron, du clerc au charcutier
Tout le monde goûta aux appâts de ma moitié
Elle maigrissait, elle perdait son allant
Jusqu'à ce jour, jusqu'à ce jour de l'an
On marchait tous les deux à travers prés
Quand brusquement comme par un fait exprès
Comme autrefois j'ai voulu la soulever
Devinez qui est resté sur le pavé...

C'était ma femme, c'était ma femme
C'était ma femme qui était morte épuisée
C'était ma femme, c'était ma femme
Bien entendu ils m'ont tous accusé

Ils m'ont mis dans la prison du quartier
Ils me gardent bien, je suis leur seul prisonnier
Demain je vais mourir avec talent
Au petit jour, au petit jour de l'an
Ils ont dressé l'échafaud dans le pré
J'entends déjà le vent dans les cyprès
Mon âme enfin va pouvoir se sauver
Devinez qui je m'en vais retrouver

L'âme de ma femme, l'âme de ma femme
Au septième ciel elle a dû s'arrêter
Parmi les flammes, l'enfer des âmes
C'est de faire l'amour pendant l'éternité
sergio, Dionysos06 a liké
#2746920
William Sheller - "Les filles de l'aurore"

1. Les filles de l'aurore
Je peux encore
Les retrouver
Elles ont autour du corps
De l'amour et de l'or
Que l'on peut jouer aux dés
Elles ont au fond des yeux
Des rêv's que l'on ignore
Quand vous dormez encore
Quand l'aube les voit passer par deux
Et moi qui viens bien après l'aurore
Quand le soleil
Monte à Saint-Jean
J'voudrais leur dire
Que je t'aime encore
Toi qui t'en vas tout l'temps
2. Les garçons de l'aurore
Glissent leur corps
Dans des jeans usés
Ils pass'nt des doigts nerveux
Dans leurs cheveux
Et s'en vont au dehors
Ils ont au fond des yeux
Les rêves les plus forts
Les guerr's qu'ils font encore
Quand l'aube les voit marcher par deux
Et moi qui viens bien après l'aurore
Quand le soleil
Monte à Saint-Jean
J'voudrais leur dire
Que je t'aime encore
Toi qui t'en vas tout l'temps
3.
Les amants de l'aurore
se donn'nt encore dans des lits froissés
au cœur qui cogne au corps
Est-ce l'amour ou la mort
Qui les garde enlacés ?
Ils ont au fond des yeux
Des rêv's que j'rêvais fort
Pour que tu restes encore
Quand l'aube nous gardait tous les deux
Et je reviens bien après l'aurore
Quand le soleil
Monte à Saint-Jean
J'voudrais leur dire
Que je t'aime encore
Toi qui t'en vas tout l'temps
Et je reviens bien après l'aurore
Quand le soleil
Monte à Saint-Jean
J'voudrais leur dire
Que je t'aime encore
Toi qui t'en vas tout l'temps
J'voudrais leur dire
Que je t'aime encore
Toi qui t'en vas tout l'temps

Paroliers : Muriel Teodori / William Sheller
sergio, Dionysos06 a liké
#2754698
Barbara - "D'elle à lui"

Tu me dis, Léon, qu'il faut que je t'oublie,
Parce que dans quelques jours, tu vas te marier.
Ce qu'tu demandes là,
Mais c'est de la folie,
Car il y a des amours qu'on ne peut oublier.
Je te l'ai toujours dit :
Tu fus le premier homme
Qui m'ait, chaste et pure, tenue dans ses bras.
Oui, ça te fait sourire.
Ben souris, mon bonhomme,
Mais ça, c'est une chose
Qu'une femme n'oublie pas.
Ah oui, j'étais pure !
C'était ridicule.
Des choses de la vie,
J'savais rien de rien,
A ce point que toi,
Pourtant, qu'est pas un hercule,
Ben, ce que tu m'faisais,
J'trouvais ça très bien.
Ah ! T'aurais tout de même pas
Fait comme ce colosse
Des choses épatantes
Entre les deux repas.
Mais non, mon ami,
Non je ne suis pas rosse.
Y a tout de même des choses
Qu'une femme n'oublie pas.
En ce temps là, t'étais pas vêtu comme un prince.
Tu gagnais quelque chose
Comme cent francs par mois.
Quand on a le ventre creux, on a la taille mince.
J'aime pas les gros hommes,
Ben, t'étais de mon choix.
Je menais une vie sobre tout autant que rangée.
Ah ! Tu te souviens pas de ça,
Maintenant que tu es gras !
Ce que j'en ai bouffé, d'la vache enragée
Et ça c'est une chose
Qu'une femme n'oublie pas,
Ce qui t'empêchait pas de faire
Des p'tites bombances
Et chercher ailleurs un autre bien que le tien.
Ah ! Tu m'en as fait voir
De toutes les nuances
Et tu prétendais même que le jaune m'allait bien...
Et quand je pense que moi,
Moi, j'étais fidèle.
Dans la vie d'une femme, ça compte.
En tout cas, le cas est assez rare
Pour que j'me le rappelle
Et ça, c'est une chose que j'n'oublierai pas
Et le jour où je t'appris
Que j'allais être mère,
Un enfant à nous,
Mais c'était fabuleux...
Tiens :
Je l'ai ta voix, dans le creux de mon oreille :
"Ah non, pas d'enfant !
On est assez de deux !"
Ah ! Tu te fiches bien
De ma vie, de ma souffrance,
Ce qui prouve, mon ami,
Que si t'es mufle, au fond,
C'est pas d'aujourd'hui
Que j'en fais l'expérience
Car il y a des choses
Qu'une femme n'oublie pas.
Ah ! Puis tiens, tu me rendrais méchante.
Si je remue tout ça,
C'est que j'ai tant de peine.
J'croyais qu'on vivrait toujours, tous les deux...
Mais non ! J'irai pas chez toi
Faire des scènes.
Tu veux t'en aller ? Va t'en, sois heureux,
Mais t'oublier, non.
Je t'avoue ma faiblesse.
Songeant au passé, je pleurerai parfois
Car ce temps-là, vois-tu,
C'est toute ma jeunesse
Et ça, c'est une chose
Qu'une femme n'oublie pas
Wysiwyg, FB57, sergio et 4 autres a liké
#2755415
@FloetSergio

Je ne connaissais pas cette chanson de Barbara, et pourtant elle m'a été compagne musicale depuis si longtemps... la première fois que je l'ai vue en concert à l'Olympia, avec mon amoureuse, j'avais 15 ans sans doute, je me souviens de ce rappel, salle allumée, le public debout frappant ses mains durant pendant plus de 20 minutes jusqu'au retour sur scène de Barbara, en peignoir, fredonnant une dernière chanson a capella , et saluant la salle, épuisée, rayonnante et nous comme envoutés....
Tous les concerts ne se finissent pas ainsi, j'y avais cru pourtant :)
Jeantendentoujoursavoix
#2758795
Hugues Aufray - [b]"L'infidele"[/b]

Il y a dix ans par une belle nuit d’été
Un homme est mort est mort assassiné
Tous les témoins chuchotèrent entre eux
Que l’assassin me ressemblait un peu

Le juge m’a dit : « il y va de ta vie
Que faisais-tu quel est ton alibi ? »
J’n’ai pu parler car cette nuit d’enfer
J’étais entre les bras de la femme de mon frère

Sur la potence je la voyais là-bas
Parmi la foule elle ne pleure pas
Cette nuit-là au fond son grand lit
Elle fit l’amour avec son vrai mari

Sur la colline dans les genêts fanés
Elle vient parfois se cacher pour pleurer
Et dans le vent qui emporte sa voix
Elle dit encore qu’elle n’aime que moi
#2762555
Françoise Hardy - "L'amour fou"

Madame la Comtesse
Venez vite, le temps presse
Il vous attend
Pour un dernier hommage
Armez-vous de courage
Faites semblant
Sa blessure est mauvaise
Et ne nous en déplaise
C'est sans espoir
Sachez que son altesse
Se meurt mais n'a de cesse
De vous revoir
Votre calèche est avancée
Et votre cocher a reçu les instructions
Monsieur le Comte?
Il dort encore
On saura quoi lui dire à son réveil
Si vous n'êtes pas de retour
N'ayez crainte
Dépêchez-vous, madame
Car c'est vous qu'il réclame
Éperdument
L'ultime désir de l'âme
Met du baume sur le drame
Du dénouement
Sa beauté, sa jeunesse
Riches de tant de promesses
Étaient à vous
Seriez-vous insensible
À l'amour impossible?
À l'amour fou?
On se sait pas
Non, on ne sait pas s'il s'agit d'un duel
D'une balle perdue
Ou d'un suicide
Personne ne sait
Personne n'est au courant
Hormis quelques fidèles
Dépêchez-vous, madame
Il va bientôt mourir
Et veut vous trouver belle une dernière fois
Vous l'êtes, vous l'êtes, vous êtes superbe
Personne ne dira rien
Personne ne saura rien
N'ayez crainte

Paroliers : Françoise Hardy / Thierry Stremler
sergio, Dionysos06 a liké
#2776290
The Pretty Recless - "Goin' Down (S'enfonçer)"

Hey there, Father
Excusez-moi mon Père
I don't wanna bother you
Je ne veux pas vous déranger
But I've got a sin to confess
Mais j'ai un péché à confesser
I'm just sixteen if you know what I mean
J'ai juste seize ans si vous voyez ce que je veux dire
Do you mind if I take off my dress ?
Ça vous dérange que j'enlève ma robe ?

Don't know where to start
Je ne sais pas où commencer
Let me get to the good parts
Laissez-moi arriver au positif
Might wanna cross up your legs
Vous aurez peut-être envie de croiser vos jambes
I've got envy, I've got greed, anything that you need
J'ai de l'envie, de l'avidité, tout ce dont vous avez besoin
And I'm not above having to beg
Et je ne dénigre pas la prière

There was this boy who tore my heart in two
Il y avait ce garçon, qui a déchiré mon coeur en deux
I had to lay him eight feet underground
J'ai dû le laisser, huit pieds(1) sous terre

All I need is someone to save me
Tout ce dont j'ai besoin, c'est quelqu'un pour m'aider
Cause I am goin' down
Car je m'enfonce
And what I need is someone to save me
Et ce dont j'ai besoin, c'est quelqu'un pour me sauver
Cause I am goin' down, all the way down
Car je m'enfonce, jusqu'à toucher le fond
Well, hey there, Father
Eh bien, mon Père
There is just one other thing
Il y a juste une autre chose
I have a simple request
J'ai une simple requête
I hear you know God could you give him a nod in my direction
J'ai entendu dire que Dieu pourrait vous donner une approbation en ma faveur
I would be in your debt
J'aurai une dette envers vous

Perhaps there is something that we could work out
Peut-être y'a-t-il quelque chose qu'on pourrait mettre au point
I noticed your breathing is starting to change
J'ai remarqué que votre respiration commence à changer
We could go in the back behind all these stacks of bibles
Nous pourrions aller derrière toutes ces piles de Bibles
And get out of this cage
Et sortir de cette cage(2)

There was this boy who tore my heart in two
Il y avait ce garçon, qui a déchiré mon coeur en deux
I had to lay him eight feet underground
J'ai dû le laisser, huit pieds sous terre

All I need is someone to save me
Tout ce dont j'ai besoin, c'est quelqu'un pour m'aider
Cause I am goin' down
Car je m'enfonce
And what I need is someone to save me
Et ce dont j'ai besoin, c'est quelqu'un pour me sauver
Cause God, I'm goin' down, all the way down
Car mon Dieu je m'enfonce, jusqu'à toucher le fond

I didn't wanna do it, Father
Je ne voulais pas le faire, mon Père
But I caught him with another woman in the bed I made him
Mais je l'ai surpris avec une autre fille dans le lit que je lui ai fait
So I put him in a grave
Alors je l'ai mis dans une tombe
And now there's no one left around to get me off
Et maintenant il n'y a plus personne pour me décevoir
When I want it's a drag
Quand je veux, je peux

The next day on the television they identified him
Le lendemain à la télévision ils l'avaient identifié
By the circumsicion that I made and now I'm on the run
Par la coupure que je lui a fait et maintenant je suis en fuite
But wait, why did I have to go and kill him
Attendez, pourquoi est-ce que j'ai dû le tuer
When he was the best I'd ever had ?
Pourquoi est-il le meilleur que j'ai jamais eu ?

All I need is someone to save me
Tout ce dont j'ai besoin, c'est quelqu'un pour m'aider
Cause I am goin' down
Car je m'enfonce
And what I need is something to save me
Et ce dont j'ai besoin, c'est quelqu'un pour me sauver
Cause God, I'm goin' down, all the way down
Car mon Dieu je m'enfonce, jusqu'à toucher le fond
I'm goin' down
Je m'enfonce
All the way down
Jusqu'à toucher le fond
#2776291
France Gall - "Les gens bien elevés"

Il m'a laissée tomber à l'eau
C'est un beau petit...
D'autant plus qu'il est naturell'ment parti
Avec ma meilleure amie
Il l'appell' son petit lutin
Mais c'est un' jolie...
Qui a déjà vu passer sur son chemin
La diligenc' l'autobus et le train.
Oui mais oui mais
On ne s'est pas fachés
On est on est entre gens bien él'vés.
Il va lui faire la vie dur'
Car c'est une belle...
Ce n'est pas pour ell' qu'il a de l'appétit
C'est pour ses économies
Mais après tout si elle écope
C'est bien fait pour cette...
Qui avait déjà l'âge de la retrait'
Quand je roulais encore en trotinette
Oui mais oui mais
On s'invite à dîner
On est on est entre gens bien él'vés
Je l'ai rencontrée dans la rue
Ell' m'a traitée de...
On voit clairement à ses bonnes façons
Qu'elle a vendu du poisson
J'ai profité qu'on était seul's
Je lui ai cassé...
Car je ne connais pas de meilleur apprêt
Que le beurr' noir pour une gueul' de raie.
Mais je dois l'avouer
Je l'ai regretté depuis ce jour-là
Plus jamais ils n'ont téléphoné
Mais quelle idée de rester fâchés
Entre gens bien nés entre gens bien nés
Entre gens bien él'vés
Ils ne sav'nt pas ce qu'ils perd'nt
Après tout je les...
Source : LyricFind
Paroliers : Frank Gerald / Hubert GIRAUD
sergio, Dionysos06, Yvelines49 et 1 autres a liké
#2777005
Richard Cocciante - "Si tu me revenais"

Si tu me revenais j'ouvrirais les fenêtres...
Si tu me revenais tu me ferais renaître...
Si tu me revenais je te laisserais faire ce que tu voudrais
Et tu irais danser et moi je t'attendrais
Je dormirais tranquille...si tu me revenais...
Ce qu'on m'a dit de toi, je l'oublierais, tu sais
C'est vrai, je l'oublierais... si tu me revenais
Si tu me revenais je ferais du café...
Si tu me revenais j'allumerais la télé...
Et j'irais travailler pour te laisser faire ce que tu voudrais
Et puis je rentrerais et tu me parlerais de tes
journées en ville... si tu me revenais
Ce qu'on dirait de toi je ne l'entendrais même pas
Ce sont tous des jaloux qui veulent me rendre fou
Si tu me revenais...je te laisserais faire ce que tu voudrais
Tout ce que tu voudrais... si tu me revenais

(Cocciante /Plamondon)
#2777010
Richard Cocciante - "C'est pour toujours"

Et même si à l'heure de notre rencontre
Il y avait une erreur sur nos deux montres
Si le monde entier est à ses genoux
Et moi je l'attends pendant qu'elle danse
Les amis, les parents, les apparences
Tout est contre nous sauf nous ...
C'est pour toujours

Et même si on s'aime
c'est aussi , je pense,
Que nos différences vont ensemble
Qu'a son impatience il faut ma patience
Qu'à sa violence il faut mes silences
Le goût de vivre libres nous rassemble
Nos souffrances ont des ressemblances
C'est pour toujours

Et même si je la perds un jour de tempête
Dieu, si elle me quitte
De nos défaites on fera des fêtes
Et on oubliera vite
Je lui dirai avec douceur
Que le corps est la maison du cœur

Et même infidèle je sais qu'elle m'est fidèle
Oh non , je n'me suis pas trompé d'elle
Et lorsqu'elle n'est pas sage comme une image
Elle sait que j'l'attends derrière la page
Les cris , les phrases , les mauvais mots ,
qu'importe
Y'a d'la lumière sous nos portes
C'est pour toujours

Le goût de vivre libres nous rassemble
Nos souffrances ont des ressemblances
C'est pour toujours

Et même si je la perds un jour de tempête
Dieu , si elle me quitte
De nos défaites on fera des fêtes
Et on oubliera vite
Je lui dirai avec douceur
Que le corps est la maison du cœur

Et même si à l'heure de notre rencontre
Il y avait une erreur sur nos deux montres
Si le monde entier est à ses genoux
Et moi je l'attends pendant qu'elle danse
Les amis , les parents , les apparences
Tout est contre nous sauf nous ...
C'est pour toujours

(Cocciante/ Dabadie)
#2777933
Georges Brassens -"Si seulement elle était jolie"

Si seulement elle était jolie
Je dirais: "tout n'est pas perdu
Elle est folle, c'est entendu
Mais quelle beauté accomplie!"
Hélas elle est plus laide bientôt
Que les sept péchés capitaux
Que les sept péchés capitaux
Si seulement elle avait des formes
Je dirais: "tout n'est pas perdu
Elle est moche c'est entendu
Mais c'est Venus copie conforme."
Malheureusement, c'est désolant
C'est le vrai squelette ambulant
C'est le vrai squelette ambulant
Si seulement elle était gentille
Je dirais: "tout n'est pas perdu
Elle est plate c'est entendu
mais c'est la meilleure des filles."
Malheureusement c'est un chameau
Un succube, tranchons le mot
Un succube, tranchons le mot
Si elle était intelligente
Je dirais: "tout n'est pas perdu
Elle est vache, c'est entendu
Mais c'est une femme savante."
Malheureusement elle est très bête
Et tout à fait analphabète
Et tout à fait analphabète
Si seulement l'était cuisinière
Je dirais: "tout n'est pas perdu
Elle est sotte, c'est entendu
Mais quelle artiste culinaire!"
Malheureusement sa chère m'a
Pour toujours gâté l'estomac
Pour toujours gâté l'estomac
Si seulement elle était fidèle
Je dirais: "tout n'est pas perdu
Elle m'empoisonne, c'est entendu
Mais c'est une épouse modèle."
Malheureusement elle est, papa
Folle d'un cul qu'elle n'a pas!
Folle d'un cul qu'elle n'a pas!
Si seulement l'était moribonde
Je dirais: "tout n'est pas perdu
Elle me trompe c'est entendu
Mais elle va quitter le monde."
Malheureusement jamais elle tousse
Elle nous enterrera tous
Elle nous enterrera tous

Paroliers : Georges Charles Brassens / Jean Bertola
#2778052
évidement
LE COCU de M Brassens

Comme elle n'aime pas beaucoup la solitude
Cependant que je pêche et que je m'ennoblis
Ma femme sacrifie à sa vieille habitude
De faire, à tout venant, les honneurs de mon lit
De faire, à tout venant, les honneurs de mon lit
Eh, oui, je suis cocu, j'ai du cerf sur la tête
On fait force de trous dans ma lune de miel
Ma bien-aimée ne m'invite plus à la fête
Quand elle va faire un tour jusqu'au septième ciel
Quand elle va faire un tour jusqu'au septième ciel
Au péril de mon cœur, la malheureuse écorne
Le pacte conjugal et me le déprécie
Que je ne sache plus où donner de la corne
Semble bien être le cadet de ses soucis
Semble bien être le cadet de ses soucis
Les galants de tout poil viennent boire en mon verre
Je suis la providence des écornifleurs
On cueille dans mon dos la tendre primevère
Qui tenait le dessus de mon panier de fleurs
Qui tenait le dessus de mon panier de fleurs
En revenant fourbu de la pêche à la ligne
Je les surprends tout nus dans leurs débordements
Conseillez-leur le port de la feuille de vigne
Ils s'y refuseront avec entêtement
Ils s'y refuseront avec entêtement
Souiller mon lit nuptial, est-c' que ça les empêche
De garder les dehors de la civilité?
Qu'on me demande au moins si j'ai fait bonne pêche
Qu'on daigne s'enquérir enfin de ma santé
Qu'on daigne s'enquérir enfin de ma santé
De grâce, un minimum d'attentions délicates
Pour ce pauvre mari qu'on couvre de safran
Le cocu, d'ordinaire, on le choie, on le gâte
On est en fin de compte un peu de ses parents
On est en fin de compte un peu de ses parents
À l'heure du repas, mes rivaux détestables
Ont encor ce toupet de lorgner ma portion
Ça leur ferait pas peur de s'asseoir à ma table
Cocu, tant qu'on voudra, mais pas amphitryon
Cocu, tant qu'on voudra, mais pas amphitryon
Partager sa moitié, est-c' que cela comporte
Que l'on partage aussi la chair et la boisson?
Je suis presque obligé de les mettre à la porte
Et bien content s'ils n'emportent pas mes poissons
Et bien content s'ils n'emportent pas mes poissons
Bien content qu'en partant ces mufles ne s'égarent
Pas à mettre le comble à leur ignominie
En sifflotant "il est cocu, le chef de gare"
Parce que, le chef de gar', c'est mon meilleur ami
Parce que, le chef de gar', c'est mon meilleur ami
#2778103
Serge Reggiani - "La mort des amants"

Ma belle
Me rejoindre dans mon domaine
Où la rose est souveraine
En plein soir dans les bois comme autrefois
Vois-tu je fus accusé de haute trahison
Pour tes grands yeux j'ai signé le bûcher et la trahison
Le feu fut ouvert, les fusils, les revolvers
À travers la mer et le désert
La garde a pourchassé le trouvère
On m'a dénoncé dans toutes mes avancées
Chassé dans les centaines de village que j'ai pu traverser
Voila plus d'un an que tu n'as pris pour amant
Le coeur a ses raisons que la raison
Elle même ignore souvent
La colère du sir n'a pas voulu s'adoucir
Depuis qu'on s'aime à occire
Comme frappé d'un elixir
Le roi est mort ce soir, viens t'asseoir
Sur un trône d'écorce d'arbre des plus rare et dérisoire
Comparé à la gloire qu'on te doit à la cour
Et notre amour peut enfin éclore au grand jour
Le roi est mort
Ma belle entend les cloches sonner
Entend les cors sonner
A l'heure qu'il est ton feu mari est loin
Si loin que tes infidélités te sont déjà pardonnées
Le roi est mort
Viens mon infidéle j'ai ce désir qui me brûle
De sentir ton corps tout chaud
Tandis que le sien est froid
Pour conserver notre liaison j'ai failli mourir mille fois
Etre l'amant de la reine c'est se rendre ennemi du roi
Et pourtant je l'aimais comme mon propre père
Ensemble on a combattu et remporté des guerres
Il a fait de moi son serviteur et premier chevalier
De la noblesse j'étais l'homme le plus jalousé
Et puis toi, tu fue la cause de mon manque de loyauté
Ton infidélité a rempli son âme de cruauté
J'ai mérité d'étre enlevé de mon ordre en cela
J'ai trahi mon suzerain comme près du lac Lancelot
Mais Arthur lui était plus clèment
Sa sagesse, elle, n'a pas su traverser les temps
Le roi est mort
On entend crier les hommes et les tambours
Notre amour peut éclore au grand jour
Le roi est mort…
De sa belle mort
J'ai point de remord
C'est la loi du sort
Aucun de nous n'a eu tort
Tu lui laissa de l'amour
L'indifférence et l'amer
Pour toi j'ai rasé les murs
Et j'ai résisté à la mer
On ne prononçera que mon nom à la cour
Et notre amour peut enfin éclore au grand jour.
sergio, Bullmousson, Dionysos06 et 1 autres a liké
  • 1
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13

Notre boutique candauliste 100% sécurisée